Fées et Déesses – Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
De l'elficologue
Écrit par Tsaag Valren   
Vendredi, 26 Février 2010 14:52

 

 

Ce nouvel art-book des éditions Daniel Maghen est un travail soigné d'Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel, l'une des mille et unes manières d'admirer les fées, et je ne doute pas que son trait extrêmement soigné saura tout particulièrement séduire les amoureux des contrées celtes, voilà pourquoi...

Une précision d’importance avant de commencer, comme toujours : bien que le titre soit « Fées et déesses », ne vous y trompez pas, l’univers dévoilé sous la plume et le pinceau d’Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel est essentiellement celtique, il s’agit donc de déesses telles la Morrigan et de fées telles Morgane que nous découvrirons, avant de voir les pétillantes petites fairies enveloppées de feuilles de chêne ou blotties contre des passereaux sur les branches enneigées et balayées par les vents.

Les fées ne prennent pas ici de postures aguicheuses indignes des bonnes dames de l’autre monde telles qu’on peut en voir sous le pinceau de Luis Royo, elles se révèlent subtilement, discrètement, au regard de qui saura les apprécier. Pas d’énorme débordement mammairien, pas de bouche pulpeuse tendue vers le lecteur, fées et déesses se présentent ici comme dans leur vie de derrière le rideau, la dame du lac serre tendrement Lancelot contre son cœur, les fées amantes se baignent nues dans la lueur des étoiles, et les irrésistibles petites fairies nous gratifient d’œillades en amande entre leurs petites oreilles pointues, voletant en tous sens avant de se frotter les yeux quand le marchand de sable vient à passer… Je ne connaissais personnellement pas les illustratrices, toujours est-il que l’on trouve dans cette façon de soigner le trait une certaine poésie toute féminine, à mon humble avis. Quand aux textes, ils ont la particularité d’être écrit à la première personne afin que chaque être présente sa propre histoire, et pour laisser la parole aux fées et aux déesses, il faut tout de même une certaine empathie ! Les auteurs auront su saisir, pense-je, le fameux secret de l’origine commune de ces dames fabuleuses et sensuelles sans jamais tomber dans le vulgaire.
Nous l’avons déjà dit des éditions Daniel Maghen, mais une fois de plus le format de l’ouvrage est parfaitement trouvé et les textes sont de qualité (malgré une petite coquille), ils témoignent d’une vraie recherche sur ces belles dames dont les traits nous sont dévoilés et l’histoire contée.

Même commentaire pour avoir la chance d’apprécier les originaux de certains de ces dessins en grand format : ils sont exposés toute l’année au 47 quai des grands Augustins.

« Fées et déesses » est donc un bel ouvrage qui ne se recommandera pas qu’à la gent masculine comme on pourrait le croire de prime abord, mais saura aussi enchanter les plus sensibles d’entre nous.

Fées et déesses
Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel
Editions Daniel Maghen
22 €

 

 
Accueil Fabybliothèque De l'elficologue Fées et Déesses – Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel