Arpentent ces pages...

Nous avons 12 invités en ligne
Petit point sur les copies de Wikipédia PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 14
MauvaisTrès bien 
Controverses
Écrit par Tsaag Valren   
Samedi, 07 Avril 2012 14:39

 Logo de Wikipédia, licence libre.

J'écris sur Wikipédia. Souvent l'on me répond qu’une telle passion bénévole est incompréhensible, parfois que je devrais publier en papier. Wikipédia est librement copiable et réutilisable, mais fichtre, pas dans n'importe quelles conditions ! Il convient de bien citer le nom de l'article copié en question (et son historique pour connaître son ou ses auteurs). Non par correction, entendons bien : ce sont là des règles immuables depuis la création de cette encyclopédie en ligne. On peut copier Wikipédia, mais il faut signaler sans ambiguïté que l'on a copié, et tout va bien.

Celà, souvent les gens l'ignorent. Ou pire alors, ils cherchent à en profiter. Ainsi donc, des copies de Wikipédia se retrouvent par milliers dans la presse, dans des plaquettes d'info, sur des sites perso et tutti-quanti, sans que le lecteur sache forcément d'où elles proviennent ! Un certain nombre d'auteurs Wikipédiens, dont moi-même, écrivent d'ailleurs sur Wikipédia pour être copiés selon les règles, et ainsi mieux faire connaître leurs connaissances d'un ou plusieurs sujets. Lorsqu'ils sont copiés et que rien dans la copie ne dit d'où elle provient, il y a violation de droits d'auteurs. Comme pour n'importe quel auteur papier.

J'ai récemment lancé une grande... croisade dirait-on peut-être car comme les croisés j'ai tendance à sentir la colère monter au fil des débusquages... quête donc, quête de tous les articles sur lesquels j'ai travaillé dans Wikipédia et que d'autres ont recopiés (le tout grâce à un petit logiciel ma foi fort utile et que certains professeurs utilisent, il paraît) sans citer leur source. J'encourage d'ailleurs les professeurs, éditeurs, rédacteurs en chef, en bref toutes les personnes dont la responsabilité pourrait être engagée en cas de copie illégale qu'ils n'ont pas remarquée à s'en procurer un aussi en cas de besoin. C'est très utile). Pour ma part le nombre de copies non-créditées relevées monte à une dizaine environ, excluant les sites persos à but non lucratif et les blogs (là, ça se compte plutôt en centaines).

Copieurs il y a. Parmi ces copieurs se trouvent :

Ceux qui ne savent pas. Hébé, ils ne savent pas que copier Wikipédia sans citer ses sources est interdit. Ceux-là sont honnêtes, en général j'essaie de les contacter (sans toujours y arriver, si l'auteur/l'éditeur en question n'a pas d'adresse clairement signalée je ne le peux pas) et je leur dis, aussi poliment que possible, que Wikipédia a des règles concernant la copie. Les personnes qui ignorent ces règles sur la copie, je ne peux leur en vouloir même s'il paraît que "nul n'est censé ignorer la loi". Souvent, elles travaillent pour des services publics façon mairie, bibliothèque, office de tourisme, ou alors des associations. Il leur faut une info fiable en peu de temps. Leur but est donc rarement de tirer profit de leur copie. Leur but, c'est de gagner du temps sur la réalisation d'un document. Et justement, Wikipédia, c'est là pour ça, pour permettre à qui cherche une info de la trouver. Quant aux erreurs parfois copiées, elles dépendent du temps et de la vigilance des bénévoles wikipédiens, lesquels ne sont pas extensibles à l'infini. La majorité des personnes que je contacte pour signaler une copie non-créditée sont honnêtes, j'aimerais simplement que davantage d'entre eux choisissent de finalement citer correctement la source copiée plutôt que de retirer les passages incriminés.

Les malhonnêtes. Ceux qui se disent "Chouette, une source d'informations que je vais pouvoir exploiter pour ensuite m'emplir les poches/avoir une bonne note sans me fouler". Et qui copient, gratti-gratta, changeant parfois un mot par son synonyme de ci-de là, des formulations, un nom par un pronom personnel, sachant fort bien que la copie d'autrui, c'est mââââl, donc pas question de dire qu'on a copié ! Le professeur, le redac-chef, l'éditeur, la mairie ou que sais-je, la personne qui chapeaute tout ou commande le travail cité ignore souvent que copie il y a. Ou alors cette personne est complice, et si elle est complice elle est donc malhonnête. Imaginerait-on un professeur sachant pertinemment que son élève copie autrui pour faire ses devoirs sans rendre à César la mention du droit des œuvres de César, et l'encourager dans cette voie ? Allons-bon !

Il existe différents niveaux de malhonnêteté. Certains n'insistent pas lorsque leur subterfuge est découvert, et avoueront de suite avoir copié sans créditer. D'autres s'enfoncent dans leur mensonge. Ces personnes là vont d'abord nier avoir copié sans crédit, et ensuite retarder la publication des preuves prouvant quelle copie il y a. Pour finir, elles vont dire "Maaaiiiiis si mon œuvre ressemble à cette page de Wikipédia, c'est qu'on a utilisé les mêmes sources d'abord". Changer la formulation de phrases prend du temps, le but du copieur est justement d'en gagner. Je me demande jusqu'où peut aller cette malhonnêteté. Si les Arsènes Lupins de la copie ont jamais été pris ! Ceux-là savent fort bien qu'un auteur du domaine public est librement copiable à leur plus grand profit. Le studio Walt Disney peut réaliser Le Bossu de Notre-Dame sans jamais une seule fois citer Victor Hugo (sisi, regardez bien !) et en a le droit. Bref, l'Arsène Lupin de la copie peut fort bien connaître les règles au point de jouer si habilement avec qu'il ne sera jamais inquiété.

Certes, il est possible d'aboutir à un même résultat en utilisant les mêmes sources, mais celà ne saurait donner qu'une vague ressemblance, pas des phrases parallèles sur des pages et des pages.

Les malhonnêtes, à mon humble avis, ne méritent que d'être pendus, éviscérés, écartelés, cardio-desencastrés, déreintés, décotelés, massacrés et tout ce qui s'ensuit justement parce qu'ils sont malhonnêtes. Ha ! Sans blagues cette fois, peut-on se contenter de leur tapoter gentiment le dos de la main en disant que "copier c'est mal, tu le sauras pour la prochaine fois" ?. A l'école, les copieurs écopent d'un zéro lorsqu'ils sont pris. A l'âge adulte, vues les nombreuses difficultés qui attendent chaque partie dans le cas d'un procès (seul moyen de prouver la copie), ces derniers sont rares en vérité, à moins qu'ils impliquent des personnes très connues comme Michel Houellebecq. Lequel rappelez-vous avait copié Wikipédia dans La Carte et le Territoire, prix Goncourt 2011 - la copie ayant été signalée avant la remise du prix. Erreur depuis réparée, puisque M. Houellebecq a crédité Wikipédia. Quant à savoir s'il l'ignorait ou s'il est resté malhonnête jusqu'en mai 2011, cela ne relève pas de mes compétences ! 

Une autre difficulté : à partir de quand peut-on parler de copie ? Question si complexe qu'à ce jour personne n'a de réponse fiable, semble t'il. Si réponse universelle il y avait, les procès pour plagiat seraient d'ailleurs beaucoup plus nombreux. A partir de quand y a t'il copie ? Mêmes titres de chapitres, mêmes illustration et mêmes citations (lorsque les images et les citations sont du domaine public, cela ajoute une difficulté supplémentaire) ? Une phrase ? Un paragraphe ? Une expression déjà employée par un auteur ? Je devine que les professionnels du droit doivent parfois s'arracher les cheveux à ce sujet là. Comment savoir si une personne est honnête et a utilisé les mêmes sources que dans un article de Wikipédia pour aboutir à un résultat proche, ou si elle n'essaie pas fort habilement de spolier un bénévole wikipédien en pompant son travail à son seul profit ?

Les copies non-créditées depuis Wikipédia sont donc un fléau. Un fléau touchant le milieu de l'édition, du journalisme, de l'éducation, et quasiment tous les services publics. Aux personnes honnêtes, je ne peux que faire connaître les règles sur la copie et encourager la libre diffusion des connaissances dans le respect des règles. Aux personnes honnêtes à qui j'aurais signalé une copie en m'étant trompée, je présente ici mes excuses. Aux malhonnêtes, j'assure par avance ma très grande détermination à les voir condamnés (à la pendaison, l'écartèlement, l'huile bouillante, les scorpions dans le futal tout ce qui s'ensuit), et que la honte les ronge à jamais !

Note : Hormis l'affaire Michel Houellebecq, déjà évoquée dans les médias, aucun cas n'est nommément cité dans cet article. Le problème des copies de WP dans les travaux scolaires a lui été abordé grâce à un professeur. Professeur qui a eu lui-même recours à des méthodes malhonnêtes puisqu'il a volontairement introduit des erreurs dans Wikipédia afin... d'enduire ses élèves en horreurs !

Je place volontairement cet article sous licence créative commons partage à l'identique. Vous pouvez librement le recopier, le compléter ou le diffuser à condition de citer l'auteur et la source.

Pour finir, voici le lien utile permettant de détecter les copies sur internet

 

 

Amélie Tsaag Valren

 
Accueil Dossiers Controverses Petit point sur les copies de Wikipédia