Arpentent ces pages...

Nous avons 151 invités en ligne
Musée des vampires PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Autres
Écrit par Tsaag Valren   
Lundi, 25 Octobre 2010 20:23

 

Jacques Sirgent, créateur du Musée des vampires. Photo de Fluorit

En cette fin d'octobre et avec l'arrivée de Samhain, que d'aucuns préfèrent nommer Halloween, les expéditionnaires du Fabyrinthe sont partis quêter l'idée de sortie la plus méchamintéressante au possible, entre deux retournages de tombes (pas vus, pas pris) et un hurlement à la lune, il se pourrait bien que nous ayons trouvé ! Il est un lieu, à deux pas de Paris (ou plutôt une station de métro), où un étonnant vampirologue du nom de Jacques Sirgent a patiemment rassemblé une petite collection de peintures, d'affiches, de livres, de films et d'engins de torture en rapport avec les mort-vivant dont il étudie très étroitement les mœurs et le symbolisme... voici plutôt :

 

http://www.fabyrinthe.com/images/stories/Musee/vamp001_72.jpg

 

Imaginons une maison vieille d'un siècle, où la robe de la comtesse Bathory côtoie une photo dédicacée de Bram Stocker, elle-même posée sur une pile de très vieux livres qui contient peut-être un vrai grimoire. Dans le coin de la pièce, un plateau porte un service de verres rouges, vous vous demandez ce que peut bien contenir la carafe quand Jacques Sirgent, l'étonnant propriétaire de ce non-moins étonnant musée, vous invite à vous asseoir et à écouter ses histoires, anecdotes et recherches consacrées aux suceurs de sang.

 

 Vous êtes au musée des vampires, lui-même installé dans une petite maison des Lilas, au milieu d'une allée cailloutée. Sitôt la première porte franchie, nous voilà dans l'ambiance : tombes à l'entrée, totem lycanthropique, sans  susciter la pure horreur, le musée des vampires n'est clairement pas un lieu pour qui recherche la pudibonderie d'unTwilight !

Jacques Sirgent a passé sa vie à rassembler toutes sortes d'objets en rapport avec le vampire : beaucoup de livres, énormément de films, des affiches de cinéma, des tableaux, mais aussi d'authentiques engins de torture, une main-squelette, un chat momifié et une chauve-souris ! A ceux qui s'étonnent de la présence de figurines d'animaux, il vous demandera si vous savez quel est l'unique animal qui ne peut pas cacher le vampire... http://www.fabyrinthe.com/images/stories/Musee/vamp1542_72.jpg

Faire le tour du musée ne prend pas bien longtemps, mais écouter Jacques parler de son mythe favori - est-ce bien un mythe ? Vaut le détour. Il est en effet d'une telle érudition qu'il lui arrive de perdre le fil de son propre récit ! Ses théories sont tout sauf académiques, mais heureusement pour lui abondamment sourcées ! S'il lui prend l'envie de parler de la théorie qui forme le pilier de son prochain livre, Jacques Sirgent vous dira que de la trinité ange-démon-vampire, le troisième est le plus ancien. Le tout appuyé par une abondante bibliographie que notre ancien professeur d'anglais a eu le temps d'éplucher.

Intarissable, Jacques Sirgent connait toutes sortes de récits, à tel point qu'on en vient à se demander s'il n'est pas lui-même un vampire ! N'a t'il pas avoué ne pas craindre passer la nuit dans un cimetière ? C'est que la recherche sur les vampires ne se limite pas aux lectures et aux films !

En cette fin d'octobre, le musée des vampires est l'endroit idéal pour en apprendre plus sur les morts qui reviennent le 31... mais aussi une foule de petites histoires et anecdotes vécues, quelque peu paranormales ! 

: Les Lilas (93), M° Porte des Lilas ou Mairie des Lilas

Quand : N'importe quelle heure du jour ou de la nuit sur réservation

Quelle réservation ??  01 43 62 80 76. Entrée et conférence 6 euros

Les photographies illustrant l'article ont été prises par Fluorit dans le Musée des vampires

 
Accueil Expéditions Autres Musée des vampires