Matagot PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Animaux
Écrit par Tsaag Valren   
Samedi, 21 Novembre 2009 03:20

 

Chat noir

 

Le matagot, que l'on connaît aussi sous le nom de chat d'argent en Bretagne ou de mandragot en Gascogne, est un chat noir diabolique qu'un sorcier échange contre son âme. Il se promène dans quelques lieux mystérieux pendant la nuit, et revient à l'aube avec un stock de louis d'or pour son maître. On le trouve en Bretagne, en Gascogne et en Provence. Si son maître le néglige ou ne le récompense pas, il s'offense et peut se venger très cruellement. Parfois, il sert non pas un, mais neuf maîtres, et conduit le dernier en enfer.

 

En Gascogne, on l'appelle « mandragot ». En Provence, on le connaît plutôt sous le nom de « matagot », l'appellation « chat d'argent » étant réservée à la Bretagne. Dans plusieurs régions au sud de la Loire, l'« herbe du matagot » ou « herbe du Matangon » désigne la mandragore. Mais qui est-il ?

Au XIXe siècle, à Belle-Isle-en-Terre, un homme acheta un jour un mandragot à une vieille qui se prétendait sorcière. 300 francs, c'était une grosse somme à l'époque, mais sachant la fortune qu'il amènerait, l'animal valait encore bien plus. Au bout de huit nuits, le chat ne rapportait toujours rien. L'homme déposa plainte contre celle qui l'avait spoliée auprès du juge de paix, et il condamna la « sorcière » à reverser la somme qu'elle avait encaissée. D'autres arnaques concernant de faux matagots sont rapportées au fil du temps...

Le matagot est un chat noir mystérieux,  bien paresseux car il ne chasse pas les souris et se contente de manger à sa faim ce qu'on lui propose (à condition que ça lui plaise). Il réclame parfois le lait des femmes allaitantes, et selon certains, doit être nourri avec la première bouchée de chaque plat...

Pourquoi de telles délicatesses ? J'y viens, j'y viens... le matagot disparaît chaque nuit et revient chaque matin avec des pièces d'or pour son maître. L'une des manières d'obtenir ses services est de lui donner un louis d'or le soir en lui demandant de faire son devoir, le lendemain, ce chat fait fructifier la mise... mais le matagot doit absolument être donné avant la mort de son maître, auquel cas l'agonie de ce dernier serait longue et douloureuse. Après tout, il est démoniaque, indigne de confiance et rancunier puisqu'un sorcier du pays gascon a été étranglé par ses chats qu'il avait délaissé une fois sa fortune faite. 

En Bretagne, ceux qui souhaitaient se procurer un chat d'argent se rendent à un carrefour ou se croisent cinq routes et invoquent l'Abominable. Un chat noir arrive alors, accompagné de divers animaux, dont un autre chat qui appartient au sorcier en échange de son âme. Une fois l'animal chez lui, le sorcier doit lui confier une bourse contenant une certaine somme d'argent. Le chat disparait alors, et revient le lendemain avec le double de cette somme.

On peut capturer un chat d'argent en restant plusieurs nuits à l'affut devant la croisée de quatre chemins, puis en l'attirant avec une poule morte. Une fois le chat d'argent capturé et mit dans un sac, il faut rentrer chez soi sans se retourner, quoiqu'on puisse entendre derrière. Le chat doit être enfermé dans un coffre, puis nourrit jusqu'à être complètement apprivoisé. Son maître trouvera par la suite une pièce dans le coffre chaque matin.

Même si aucun pacte diabolique n'est scellé, le chat botté est une sorte de matagot : Seul héritage du cadet d'une fratrie de trois enfants, il apporte gloire et richesse à son maître... Cet animal n'a aucune spécificité française puisque Dick Whittington devint maire de Londres grâce à son chat... qui était peut-être lui aussi un matagot.

Tsaag Valren à partir de l'article Wikipédia sur le matagot, qui a fait partie du concours de septembre 2009