Valravn PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Oiseaux
Écrit par Tsaag Valren   
Lundi, 27 Avril 2009 00:00

 

Croak

 

Le Valravn, qu'on appelle aussi Valraven, est un redoutable corbeau métamorphe du folklore danois, dont les premières mentions semblent dater de la fin du XIXe. Lorsqu'un roi ou un chef de guerre est tué dans une bataille sans être enterré immédiatement, des corbeaux viennent à le dévorer... cet acte le transforme en valraven, chevaliers noirs ou monstres mi-loups, mi-corbeaux démoniaques.

Le corbeau qui dévore le cœur d'un roi acquiert en plus la connaissance de l'homme. Il peut commettre toutes sortes de méfaits, égarant des gens dans le monde des morts ou utilisant ses pouvoirs de destruction qui font de lui le plus terrible et le plus craint de tous les animaux. Peu à peu, qu'il soit rongé de remords ou trop perdu, le Valraven cherchera la rédemption. Il parcourra alors le monde la nuit (toujours sous sa forme de corbeau ou mi-loup, mi-corbeau), volant de maison en maison à la recherche du seul remède capable de lui donner forme humaine....

Silhouette d'un Valraven sous sa forme hybrideL'un de ces valravn rencontra une belle jeune vierge éplorée, qui plus que tout au monde désirait retrouver son fiancé perdu à la guerre. Elle ne savait où chercher. Le valravn, lui... savait... et proposa de la porter jusqu'à son homme. Mais bien sûr, pas gratuitement !Valraven La jeune femme lui proposa tout ce qu'elle possédait en échange de ce service. De l'or, des bijoux, et quel tas d'or ! Un de ces tas d'or qui vous m

ettrait à l'abri du besoin jusqu'à votre mort, pour sûr ! Le valraven n'en avait cure, il refusa cette somme inimaginable pour n'exiger qu'une chose : son fils premier-né. La jeune femme hésita mais la perspective de retrouver son fiancé lui importait bien plus que la perte d'un enfant à naître. Elle accepta et enfourcha le valraven, lequel l'emporta jusqu'à son homme en autant de temps qu'il en faut pour lire ces lignes, avant de disparaitre à tire d'ailes sous couvert de la nuit.

Avec le temps, le jeune couple eut un enfant et la jeune femme avait évidemment oublié sa promesse ! Le valravn reparut pour exiger qu'elle tienne parole. Il n'y eut aucune échappatoire, il emporta l'enfant jusqu'à son nid inaccessible, perça sa poitrine avec son bec et se gorgea du sang qui s'écoulait du cœur. Aussitôt, il se transforme en chevalier...

Selon Jacob Grimm, le vilde ravn ou vilde valravn (corbeau sauvage) est l'équivalent du troll diabolique des anciennes chansons danoises. Le nom du Valraven en vieux haut-allemand est walahraban, équivalent du danois valravn.

Le valraven a inspiré un recueil de nouvelles du début du XXe et quelques éléments de la culture populaire moderne y font référence, comme le groupe de musique danoise moderne Valravn, qui s'inspire des chants traditionnels. Valravn est aussi un magazine danois de néopaganisme germanique dont 24 numéros furent publiés entre 2002 et 2007

J'ai créé l’article de wikipédia à ce sujet. Le Valraven n'est que très peu connu en dehors de son pays d'origine, où il a donné son nom à un groupe de folk.Première photo par Franco Atirador, licence GFDL