La féerie, bientôt finie ? PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Fées, elfes & lutins
Écrit par Tsaag Valren   
Jeudi, 25 Novembre 2010 00:31

 

La fée Clochette dans Peter Pan de Walt Disney

 

Lorsque les expéditionnaires du Fabyrinthe ne poursuivent pas le March Malaen sous les monts et sur les veaux de ville, il arrive qu'ils lisent le journal. C'est ainsi que l'on apprend que les réalisateurs de Raiponce, dernier-né des studios Disney, ont affirmé que ce serait aussi le dernier "conte de fées" du célèbre studio avant bien longtemps, laissant à penser que la "mode" de la féerie connait actuellement son apogée et touchera bientôt à son terme. 

 Les fées, bientôt enterrées ?  Voilà qui appelle une petite réflexion...

Pour prétendre retracer une histoire féerique rapide, nous dirions qu'elles étaient partout au temps du paganisme, se sont cachées à la venue des dieux uniques, sont revenues au XIIe avec l'Amour courtois, se sont re-cachée à l'arrivée de la Renaissance, de ses sorcières et du retour de la faune mythologique, ont rétréci avec Shakespeare, se sont transformées avec les contes de salon au XVIIe, ont fait un grand retour dans l'Angleterre victorienne, puis grâce à Walt Disney, puis à Tolkien, à Brian Froud et à Pierre Dubois : depuis la publication de La Grande encyclopédie des Fées, rarement aura t'on autant entendu parler d'elles !

A l'évidence, nos réalisateurs disneyesques ne peuvent avoir tout à fait tord :  les époques de retour des fées sont entrecoupées - et c'est bien logique ! - d'autres où elles disparaissent presque totalement. Presque ! Car il se trouvera forcément des gens heureux et bien cachés pour en faire perdurer le souvenir : "Tant qu'il y aura des Hommes, il y aura des fées".

Walt Disney aura été un pionnier : les réalisateurs du célèbre studio sauraient-ils quelque chose que nous ignorons, pour dire que la féerie a fait son temps ? Pas forcément, il suffit de jeter un œil aux catalogues des éditeurs pour constater qu'un nombre impressionnant de livres à l'odeur féerique (mais pas forcément à la saveur au demeurant) paraissent depuis ces dernières années, surfant sur la vague du succès d'un certain Pierre Dubois, elficologue de son état, et d'un certain Brian Froud que je ne présenterai pas. 

Depuis 2005, c'est presque l'avalanche ! Au sein d'une telle marée de livres, s'il se trouve des perles, il y a aussi beaucoup de fange à remuer avant de les dénicher. Combien compte t'on d'ouvrages remplis d'approximations, de raccourcis douteux, et de syncrétisme à outrance... ? On l'a dit bien des fois, les fées n'aiment pas que l'on parle d'elles, à trop dénaturer les esprits de la nature, il se pourraient que ceux-ci s'enfuient dare-dare à tire d'ailes ! ...Ou tout simplement que les lecteurs s'en lassent et s'enlisent.

La fin des multiples films et publications consacrés aux fées ne signifierait que celle d'une vision trop édulcorées par la culture populaire... car ceux qui cherchent vraiment un fairy path savent que se promener dans les pages d'un livre ou au fil d'un film n'y suffit pas ! De plus, les œuvres de qualité pourraient bien ré-émerger.

La prophétie des studios Disney (j'exagère, mais...) est prise en tord suivant le fait, bien avéré, que les périodes de crise sont toutes favorables au retour des fées. Pas forcément un retour artistique (ce serait même plutôt l'inverse, entre la fairy painting et la littérature arthurienne), mais plutôt un retour idéologique. Si l'on croit à nouveau en l'économie, on cesse de croire aux fées !

 

Réponse classique, mais l'avenir dira ce qu'il en est...

 

 

 

 

 

 
Accueil Observatoire Fées, elfes & lutins La féerie, bientôt finie ?