Terre-Neuve, terre sans lutins ? PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Fées, elfes & lutins
Écrit par Tsaag Valren   
Jeudi, 20 Octobre 2011 23:39

J'avais lu, dans le beau livre Fées, elfes, dragons et autres créatures des royaumes de féerie cette phrase d'Hervé Glot : « Pierre Dubois est à l'origine du retour du petit peuple et du réveil des fées en France ». D'où la question : les créatures de féeries peuvent elles disparaître totalement, ou bien se trouve t'il toujours un conteur, un passeur, un ou une d'ailleurs, pour retrouver de vieux récits, réveiller la mémoire populaire et dire haut et fort "je crois aux fées et aux lutins" ?

En 1980, le folkloriste américain Gary Reginald Butler entend parler des lutins de Terre-Neuve, une île colonisée entre autres par des français, les acadiens, dont certains ont transité par le port de Quimper. Il écrit « Les lutins, les feux-follets et les marionnettes », dans Histoire et traditions orales des Franco-Acadiens de Terre-Neuve aux éditions du Septentrion en 1995, et « The Lutin Tradition in French Newfoundland Culture : Discours and Beliefs », dans The Good People: New Fairylore Essays, chez University Press of Kentucky, en 1997, et dans la langue de Shakespeare of course.

Au centre du second article figure cette phrase terrible : « Le lutin de Terre-Neuve est arrivé à son stade final de disparition ».  Gary Reginald Butler fait du collectage dans les bars et les fermes de terre-Neuve, il constate qu'aucune personne de moins de trente ans, ou quasiment, n'a connaissance du mot « lutin ». Les personnes plus âgées peuvent se souvenir d'avoir entendu leurs parents le prononcer, mais n'en connaissent plus le sens. Quant aux récits, ils sont transmis par des gens de plus de soixante ans, l'un racontant que le cheval de son père avait la crinière emmêlée par le lutin, le suivant que son grand-père croyait que le lutin venait nuitamment voler l'avoine des chevaux gras pour la donner à ceux des plus pauvres paysans. 30 ans ont passé depuis ces collectages, les personnes qui avaient plus de 60 ans à l'époque de Gary Reginald Butler en ont désormais plus de 90...

Quant à savoir qui a fait disparaître les lutins, Gary cite, à côté de l'industrialisation et du tout-scientifique, ceux que l'on ne s'attendrait pas à trouver là : des extraterrestres ! Un vieil homme interrogé pour savoir ce que sont les lutins a répondu « je sais qu'ils viennent d'ailleurs... d'un autre monde ». Les canadiens auraient-ils oublié que le petit peuple ne vient pas des étoiles, mais des forêts, de la terre, des montagnes et des rivières ? Je l'ignore, mais si quelqu'un dans ce coin se découvre une vocation de folkloriste, il pourra devenir l'origine du retour du petit peuple et du réveil des fées au Canada.

Et faire que Terre-Neuve ne devienne pas « une terre sans lutins » !

 

 
Accueil Observatoire Fées, elfes & lutins Terre-Neuve, terre sans lutins ?