Wendigo PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 
Métamorphes
Écrit par Tsaag Valren   
Mardi, 02 Juin 2009 14:43

 

Un wendigo

 

Le wendigo (wendigowak au pluriel) est un monstre maléfique et cannibale issu de la mythologie des amérindiens d'Amérique du nord. Lorsqu'un homme affamé mange de la viande humaine, il se transforme peu à peu en bête et se met à errer dans les profondeurs de la forêt sous la forme du terrible wendigo, géant au cœur de glace quasiment invulnérable...

La légende du wendigo est partagée par plusieurs tribus amérindiennes et peut désigner la transformation physique d'un humain après un acte de cannibalisme tout comme comme une possession spirituelle. Parmi les histoires qui circulent de l'autre côté de l'Atlantique, ils tiennent une place importante. De nombreuses œuvres modernes s'en inspirent dans la littérature d'horreur et de fantasy comme au cinéma, bien que ces wendigo puissent avoir des caractéristiques différentes de ceux des légendes originelles.

 

Il y a des douzaines de variations sur le nom, wendigo et windigo étant les plus communs, mais on trouve également des weendigo, windago, windiga, witiko, wihtikow, et de nombreuses autres variantes : Wiindigoo est issu de l' Ojibwe et serait à l'origine du mot anglais wendigo, Wìdjigò est l'équivalent en Algonquin, et Wīhtikōw chez la nation Cree du Québec. Le terme en Proto-algonquin était wi·nteko·wa, qui signifie probablement hibou à l'origine.

Tous se traduisent littéralement par cannibale maudit

Qu'est-ce qu'un wendigo ?

Les Wendigowak sont toujours malveillants et cannibales, et en temps qu'êtres surnaturels, leur âme (manitou) possède une grande force spirituelle. Ils vivent de préférence dans la forêt et sont associées à l'hiver, au Nord et aux frimas ainsi qu'à la famine. Un enseignant-chercheur de l'Ontario donne cette description des wendigo dans les légendes des algonquins :

« Le wendigo était émacié à un point extrême, sa peau desséchée tirée et tendue sur ses os. Avec ses os poussant contre sa peau, elle même de la couleur des cendres grises de la mort, et ses yeux repoussés au plus profond de leurs orbites, le Wendigo ressemblait à un squelette déterré de sa tombe. Ses lèvres étaient en lambeaux [....] souillé de sang et de souffrance et de suppurations de la chair, le wendigo dégageait une odeur étrange et inquiétante de dégradation et de décomposition, de mort et de corruption. »
Basil Johnston

Wendigo par rachaelm5

Le corps est toujours squelettique et déformé, sans lèvres, ni orteils. Associé aux pêchés de gourmandise, de cupidité ou d'excès en tout genre, le wendigo n'est jamais satisfait après avoir tué une personne pour la dévorer, et il se met constamment à la recherche de nouvelles victimes. L'homme qui est dominé par la cupidité pourrait aussi se transformer en wendigo, une fois habité par son esprit, cette personne devient violente et obsédée par le désir de manger de la chair humaine. Son caractère connait de profondes transformations, asocial et violent, il est peu à peu contrôlé par l'esprit et l'horrible appétit du wendigo qui vit en lui. Le wendigo est toujours censé avoir été humain autrefois. Il hante les forêts en quête d'humains à dévorer, on peut le comparer aux ogres et aux géants des traditions européennes.

Parmi certaines tribus amérindiennes (Ojibwa, Cree de l'est et Innu), les wendigowak sont décrits comme des géants plusieurs fois plus grands que les êtres humains.

Chaque fois qu'un Wendigo mange une autre personne, il grossit en proportion de ce qu'il vient d'avaler et ressent à nouveau la faim, de sorte qu'il n'est jamais rassasié, les wendigowak sont constamment à la fois gavés et en état de famine.

Le wendigo est associé à l'hiver, lorsque la nourriture se fait rare et que les hommes sont tentés par le cannibalisme en cas de grande disette. Il fait son apparition lors de la montée des grands vents froids en poussant des cris perçants et de terribles hurlements. Bien que la plupart des contes présentent le wendigo comme étant extrêmement dangereux et violent, l'« hôte » d'un wendigo peut encore essayer de vivre loin de la civilisation, au plus profond des bois, pour empêcher quiconque d'être sa prochaine victime.

Certains contes mentionnent aussi le wendigo comme un géant de glace squelettique (ou un géant squelettique au cœur de glace), comme une bête monstrueuse mi-homme mi-animale, proche du loup-garou, ou encore un grand hominidé proche du Sasquatch. Il peut aussi être un esprit mauvais qui hante les bois subarctiques à la recherche d'un hôte pour l'aider à satisfaire son envie de chair humaine. Il est caractérisé par son extrême cruauté envers ses victimes et son gout immodéré pour la chair humaine. Il peut aussi prendre « une forme d'ombre », mais toutes ces formes ont en commun un cœur de glace (particulièrement visible lorsqu’il est sous forme de squelette) : sa partie humaine a naguère eu le cœur brisé par un humain et c'est pourquoi il est gelé à tout jamais. Une version Sioux (probablement tirée de la légende du wendigo canadien) le décrit comme un esprit malfaisant qui déchiquette et dévore tout ce qui vit. Son haleine répand des maladies et se transforme aussi parfois en ouragan.

Il est nocturne et cherche ses victimes pendant le nuit pour les dévorer dans l'obscurité. La chair semble être son principale régime, mais on dit aussi qu'il mange le bois, les mousses de marais et parfois des champignons putréfiés.

Les wendigowak ont plusieurs points communs avec les loups garous issus des légendes et folklores européens, dont ils seraient l'équivalent pour les amérindiens. Ils ont parfois une forme humaine, sous laquelle ils ne peuvent être démasqués qu’à cause de leurs yeux rouges. D'autre part, ils ont une forme monstrueuse souvent décrite comme semi-animale et des cas de transmissions par morsures sont mentionnés.

Comment devenir wendigo ?

Les légendes changent dans les détails, mais la cause la plus fréquente d'une transformation en wendigo est le cannibalisme, soit le fait de manger le corps d'une personne humaine. Des chasseurs ou des personnes perdues qui sont restées trop longtemps en état de famine (particulièrement en hiver) se tournent vers cette pratique en dernier recours et deviennent des wendigowak.

La seconde cause est la possession par l'esprit démoniaque d'un wendigo, souvent dans un rêve où la personne voit un wendigo ou est appelée par un esprit de wendigo, ou alors en rencontrant un esprit de wendigo dans la forêt pendant la nuit. Cette transformation peut aussi précéder la malédiction d'un chaman ou être le résultat d'un rituel de transformation. Les histoires modernes mentionnent aussi des transmissions par morsure, comme chez les loup-garous.

Lutter contre les wendigo

Les wendigowak ne sont pas immortels et peuvent être tués de différentes façons, dont une balle en argent, ainsi que le relatent de nombreux contes et légendes indiens. On peut aussi brûler le corps de son hôte dans de la cendre. Un Wendigo peut être tué si l’on fait fondre son cœur de glace. Pour cela, on peut le détruire par le feu ou lui verser du suif brûlant dessus.

Histoires de wendigo

Les premières histoires sur le mythe de Wendigo ont été rapportées par des explorateurs et des missionnaires et elles remontent au XVIIe siècle. Ils le décrivent plutôt comme un loup-garou, un diable, ou un cannibale. Le Wendigo est devenu un personnage courant dans les histoires d'horreur, tout comme le vampire ou le loup-garou, bien que ces descriptions ne ressemblent que peu à celles de la mythologie originale (il y est représenté comme une sorte de yéti ou de gros ours).

  • Dans le mythe de Cthulhu, le Wendigo est un autre titre pour Ithaqua, l'un des Grands Anciens primordiaux qui ne semble pouvoir vivre que dans les parties glacées du monde, comme l'Alaska et l'Amérique du Nord.
  • Dans la nouvelle de Stephen King « Pet Sematary », le cimetière éponyme marque l’emplacement d’un autre cimetière, beaucoup plus ancien, qui a été maudit par le Wendigo durant le siècle précédent. Tout cadavre enterré là pourrait être ré-animé le jour, mais seulement en tant que cannibale.
  • Dans l'histoire d'horreur d'Algernon Blackwood, The Wendigo, celui qui voit le wendigo devient le wendigo. Blackwood aurait basé son histoire sur un incident réel qui s’est passé dans une vallée isolée et qui a créé une panique tandis qu'il habitait au Canada. Il a travaillé sur de nombreux détails de la légende indienne dans cette histoire. Cependant, le wendigo de Blackwood n'est pas un ancien humain, mais un esprit pré-humain primordial.
  • Le livre le plus complet sur le Wendigo est l’anthologie de John Robert Colombo. Elle contient des histoires et des poésies sur le Wendigo, en grande partie inspirées par l’œuvre de Blackwood.
  • Ogden Nash a écrit un poème humoristique sur le Wendigo, où il décrit l'aspect de la créature. Comme l'auteur canadien Margaret Atwood le précise, la description de Nash est seulement partiellement vraie par rapport à la légende.
  • La bande dessinée Wendigo raconte l'histoire de Kid et Elam, deux trappeurs qui passent l'hiver dans un chalet perdu au cœur du Yukon. Un matin, leur chien ramène un homme moribond. Contre toute attente, il survit au froid glacial de la nuit du Yukon mais refuse toute nourriture. Kid le conduit à Fort Yukon où il espère qu'un prêtre parviendra à le soigner.
  • Au cinéma, La légende du Wendigo raconte l'histoire d'une famille victime d'une sortie de route. Le film oscille entre drame et fantastique.
  • Vorace d'Antonia Byrd, en 1999, raconte que le wendigo mange des humains pour prendre leur force.
  • Dans la série Charmed, saison 1, épisode 12 : Métamorphoses, Piper se transforme en Wendigo après avoir été attaquée par une bête. Elle apprend grâce au Livre des Ombres que le Wendigo traque ses victimes pendant les 3 soirs de la pleine lune et leur mange le cœur.
  • Enfin, la série Supernatural mentionne aussi un wendigo.

Toujours curieux ? J'ai complété la wikipédia francophone à propos du Wendigo !

Dessin ©2008-2010 par rachaelm5, trouvé sur Deviantart