Nahual PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Métamorphes
Écrit par Tsaag Valren   
Jeudi, 29 Octobre 2009 18:17

 

Nahual par Quimeras-Y-Nahuales

 

 

Le Fabyrinthe traverse l'Atlantique pour vous présenter un être bien connu en Amérique centrale et dans les Andes : le nahual, ou nagual. Il est méconnu chez nous mais aussi difficile à cerner, puisqu'il peut s'agir d'un être humain qui a le pouvoir de se transformer lui-même en animal, ou du double animal d'un dieu, d'une personne ou d'un chamane (en particulier au Mexique). Le nahual le plus connu est celui qui prend la forme d'un coyote, mais il n'y est pas limité puisqu'il peut se transformer en âne, en dinde et autres canidés, mais aussi en animaux plus puissants, comme le jaguar. En fonction de sa personnalité, le nahual peut utiliser ses pouvoirs pour faire le bien ou le mal. Les représentations d'êtres humains se transformant en animaux sont connues depuis très longtemps dans la culture olmèque, et la pratique du nahualisme est parfois liée à l'utilisation du calendrier mésoamericain, qui peut servir à déterminer si oui ou non une personne sera un nahual, et à exécuter plusieurs rituels de divination. La croyance du "nahualisme" selon laquelle tous les humains ont une contrepartie animale à laquelle leur force vitale est intimement liée, a peut-être inspiré à Philip Pullman ses fameux daëmon.

Le mot nahual ou nagual (ils sont tous deux prononcés [na'wal]) dérive d'un mot de la langue nahuatl, nahualli ou nahual, dont la racine d'origine toltèque, nau, signifie « double ». Selon Édouard Brasey, nahuatl ou nuahualli désigne le chef de guerre. En anglais, le mot est souvent traduit par « la transformation de sorcier ». « Nahualli » était utilisé pour désigner les praticiens de magie noire, on utilise aussi le mot nahual pour dire, soit que certaines personnes peuvent revêtir une forme animale, soit que toutes les personnes ont un animal-compagnon auquel elles sont spirituellement reliées toute leur vie.

Le nahual dans l'histoire

Coyote

Le Nahual est très ancien puisque dans le système des croyances aztèque, le jour de naissance des personnes était calculé dans le calendrier Tonalpohualli pour déterminer la nature de la personne. A chaque jour était associé un animal qui pouvait avoir un aspect fort ou faible. La personne née le jour du chien avait alors le point fort et le point faible du chien. Le calendrier aztèque reconnaît vingt signes pour les jours du mois, dont dix sont des animaux (caïman, lézard, serpent, lapin...). Ces animaux (nahuales) se manifestent dans les rêves et lors de certaines coïncidences. En nahuatl, le mot Tonalli était utilisé pour désigner aussi bien un jour précis que l'animal lié à cette journée.

Les pratiquants de magie noire étaient normalement nés certains jours liés aux animaux avec un aspect (tonalité) fort ou nocif, comme celui du jaguar. Dans la mythologie aztèque, le Dieu Tezcatlipoca était le protecteur du nahualisme, sa tonalité était celle du jaguar et il gouvernait la répartition des richesses.

Jaguar

Selon les traditions populaires du Mexique, chaque personne, lors de sa naissance, porte l'esprit d'un animal qui le protège et le guide. Aujourd'hui encorel, le nahual est confondu avec les « sorcières » ou « brujos » qui son en mesure de changer leur forme en celle d'animaux durant la nuit (normalement en hibou, chauve-souris ou dinde), pour sucer le sang de victimes innocentes ou voler la propriété d'autrui, et autres méfaits de même acabit. Ils causent des maladies dans certaines communautés indigènes mais le nahual est considéré comme partie intégrante de la société et de la communauté, chacun sait qui est nahual, ils sont tolérés, parfois craints et respectés, on peut embaucher leurs services afin d'écarter les malédictions des autres nahuals. Dans d'autres communautés, l'accusation d'être un nahual peut entrainer des répercussions violentes - un peu comme pendant la chasse aux sorcières de la Renaissance en Europe.

Dans le folklore du Mexique central, un nahual a la capacité de se métamorphoser en coyote de couleur sombre, en jaguar ou autre. Ces magiciens se laissent posséder par les esprits des montagnes qui leur donnent le pouvoir de se transformer en animaux. Dans l'état de Tlaxcala, au Mexique central, des sorcières nommées tlahuelpuchi étaient réputées se changer en coyotes pour s'introduire ensuite dans les maisons en pleine nuit et égorger les jeunes enfants afin de boire leur sang. Pour les éloigner, on plaçait un miroir, une paire de ciseau, un couteau ou un objet en fer près de l'enfant à protéger.

Nature

Le nahual est un esprit tutélaire (c'est à dire un totem, un esprit gardien) qui peut être un animal particulier et bien concret, ou bien le représentant spirituel d'une espèce animale. Il est sympathiquement lié à une personne, et donne à celle-ci le pouvoir de se métamorphoser en cet animal. Un nahual est surtout donné, il s'impose comme gardien dès la naissance d'un enfant. Il présente, en plus, de nombreux points communs avec les loup-garous européens.

L'article sur le Nahual a fait partie de la sélection du wikiconcours de septembre.

Image d'en-tête : nahual ©2008-2010 par Quimeras-Y-Nahuales,