Chat-vampire des Nabeshima PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Métamorphes
Écrit par Tsaag Valren   
Jeudi, 28 Janvier 2010 01:44

 

Chat-vampire des Nabeshima

 

Le chat-vampire des Nabeshima est un inquiétant gros chat noir, qui est aussi le héros d'une légende japonaise. Avec le chat-revenant des Aïnous, celui qui est né des cendres d'un monstre, et celui à deux queues d'Okabe, le chat vampire de Nabeshima est est l'un de ces chat démons ou chat vampires qui terrorisent les japonais...

L'histoire du chat-vampire des Nabeshima

O Toyo est la plus ravissante femme qui soit de tout l'Empire, favorite du prince Nabeshima de Hizen, mais son sommeil est régulièrement troublé par un rêve, où un gros chat l'épie. Une nuit, alors qu'elle se réveille en sursaut, elle voit deux yeux phosphorescents qui l'observent. Terrifiée, elle ne peut pas proférer une parole ni appeler de l'aide. Un énorme chat noir lui saute alors à la gorge, et l'étrangle. Il traîne le cadavre de la favorite jusqu'au jardin et l'enterre. Puis, en revenant dans la chambre, il prend l'aspect physique de celle qu'il vient de tuer.

Nabeshima lui-même ne s'aperçoit pas de la métamorphose, tant la nouvelle O Toyo ressemble à l'ancienne. Tandis qu'il continue à fréquenter la fausse O Toyo, le prince tombe malade : son visage est livide, il ressent perpétuellement une immense fatigue. Son corps ne porte aucune blessure. Les médecins, appelés à son chevet, parlent de « langueur » sans pouvoir émettre de diagnostic plus précis. Le mal s'aggrave : le prince fait des cauchemars affreux dont il ne se souvient pas le lendemain. Sa raison vacille. La princesse, sa femme, décide de le faire veiller par des hommes en armes.

Chaque nuit, tous les hommes postés pour la garde s'endorment en même temps. Le jeune soldat Itô Sôda se présente et demande timidement la permission de veiller sur le prince qu'il tient en grande estime. La nuit suivante, Itô Sôda figure parmi les gardes chargés de protéger le prince en entourant sa couche. Il voit ses camarades céder au sommeil l'un après l'autre et lui-même a les paupières lourdes. Il s'entaille le genou de son poignard afin que la douleur le tienne éveillé. Chaque fois qu'il s'engourdit, il remue le couteau dans la plaie et réussit à garder les yeux ouverts.

Tout à coup, les portes de la chambre ou repose le prince glissent silencieusement. Une femme d'une grande beauté entre dans la pièce ; le vaillant jeune homme reconnait O Toyo. Avec la souplesse fluide d'un félin, elle se glisse entre les gardes et s'approche du prince endormi. Itô Sôda se dresse et s'interpose entre la femme et le prince. Il en est de même chaque fois que la dame veut trop s'approcher de la couche où repose Nabeshima. A l'aube, la femme disparaît.

Le soldat fait son rapport : il est chaleureusement félicité, d'autant plus que pour la première fois depuis longtemps, le prince se sent reposé. La nuit suivante, Itô Sôda est encore de garde. Le manège se répète mais il empêche toujours la magnifique femme de s'approcher du prince. Les nuits suivantes, elle ne revient plus. Les gardes restent éveillés. Le prince reprend des forces. Tout le palais est en fête.

Itô Sôda estime qu'il n'a pas fini sa tâche. Il fait annoncer à O Toyo qu'il lui apporte un message du prince et tandis qu'elle ouvre la missive, le guerrier tire son sabre et lui tranche la tête. Sur le sol gît non pas le cadavre d'une jeune femme mais, la tête coupée, un gros chat noir, le chat-vampire qui, nuit après nuit, venait boire le sang du prince.

 Une autre version de la légende raconte que le chat réussit à s'échapper dans les montagnes, et qu'il fut abattu lors d'une battue organisée par le prince alors qu'il était guéri.

Symbolique 

La légende du chat vampire est issue du shintoïsme, religion la plus ancienne du Japon. Le gros chat noir est un esprit de la Nature qui non seulement consume les hommes mais prend aussi leur apparence. On trouve une histoire proche dans une légende judéo-espagnole où Lilith peut prendre la forme d'un chat-vampire qui suce le sang des nourrissons.

Tsaag Valren, issu de l'article Wikipédia sur le chat-vampire des Nabeshima, travaillé pour le concours de septembre 2009
 
Accueil Observatoire Métamorphes Chat-vampire des Nabeshima