Comment devenir lycanthrope ? PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 54
MauvaisTrès bien 
Lycanthropes
Écrit par Tsaag Valren   
Dimanche, 06 Juin 2010 17:21
Loup

Si vous avez déjà rêvé de vous transformer en loup-garou, rien d'étonnant puisque de tous temps, des mythologies de l'antiquité à la chasse aux sorcières et aux films Hollywoodiens, l'humanité n'a jamais cessé de se poser la même question : Comment devenir loup, sentir le sol souple et feuillu des forêts sous les coussinets de ses pattes, humer le gibier apeuré, et dévorer ses ennemis ? Il n'existe pas de réponse toute faite, mais des dizaines de pistes. Trois nuances sont importantes : on est loup-garou de naissance, en pactisant avec le Démon, ou par malédiction et contamination.

N'allez pas croire que ce soit simple et agréable ! Si l'on n'est loup-garou de naissance, il s'agit de s'exposer à la pleine lune, de se faire maudire, d'accomplir un rituel satanique, de revêtir une peau ou pire, de dévorer de la chair humaine ! Quant à se laisser mordre par un loup ou un autre loup-garou, cela ne marche que depuis une époque très récente, grâce aux films et aux jeux de rôle.

Les moyens pour se transformer en loup ont changé en fonction des lieux, des époques et des situations. Ainsi, dans l'antiquité ou durant les hivers rudes, c'est la consommation de viande qui est le plus souvent invoquée. Les rituels de sorcellerie connurent un grand succès en Europe occidentale du XVe siècle au début du XVIIIe. Depuis le début du XXe siècle, ce sont surtout les morsures de loups qui déclenchent cette métamorphose.pleine lune

Le rôle de la Lune 

Qui dit transformation en loup-garou dit pleine Lune ! Pourtant, si les nuits de pleine Lune sont invoquées comme la principale cause des transformations involontaires en loup dans nos salons modernes de lycanthrophiles, elles ne sont que peu mentionnées dans les récits anciens. Gervais de Tilbury dit (entre 1210 et 1214) qu’en Angleterre, il est fréquent de voir des hommes se changer en loups lorsque la Lune entame un nouveau cycle. Son témoignage reste relativement isolé. Les loups ont été chassé de toute l'Angleterre relativement tôt, alors qu'ils sont demeurés longtemps présents en Irlande.
 En 1848, il est dit qu'on assiste à des épidémies de lycanthropie lorsque la Lune est rousse (et pas forcément pleine...). En France, en Italie et en Allemagne, l’homme peut se transformer en loup s’il dort seul dehors par une nuit d’été, certains mercredis ou vendredis, et si la pleine lune brille directement sur son visage.
 
Depuis les films et les jeux de rôle, il suffit que la pleine lune se montre pour que l'homme se transforme en loup. Toutefois, la lune n'est qu'un déclencheur, le lycanthrope a préalablement été infecté ou contaminé par d'autres moyens (généralement une morsure s'il n'est pas lycan de naissance). Il semblerait que les personnes nées pendant la pleine lune soient plus susceptibles que quiconque de devenir lycanthropes. La Lune n’est toutefois pas le seul facteur entrant en ligne de compte, loin s'en faut.
 

Malédictions Lycaon

Quelques êtres possèdent le pouvoir de transformer les autres en loups et en bêtes sauvages : les sorciers, les dieux et le Diable. Bon nombre de lycanthropies sont des malédictions résultant d’un châtiment divin, notamment l'une des premières et des plus anciennes : celle du roi d’Arcadie Lycaon, lancée par Zeus. 

Saint Thomas d’Aquin affirma un temps que tous les Anges, bons ou mauvais, ont le pouvoir de transformer les corps humains. Les prêtres et certains saints semblent également posséder ce pouvoir, notamment en Irlande puisque saint Patrick transforma le roi gallois Vereticus en loup et Saint Natalis maudit une illustre famille irlandaise dont tous les membres devinrent des loups pour sept ans.

La littérature médiévale et de la Renaissance abonde d’exemples où des dieux et des saints maudissent ceux qui ont provoqué leur colère par la lycanthropie. Les excommuniés de l’Église catholique romaine étaient ainsi suspectés de devenir des lycanthropes.

En France, c'est le Diable qui transformait les sorciers en loups et les obligeait à errer dans la campagne en poussant d’affreux hurlements et en ayant recours au préalable à mille ruses pour les tenter.  Les sorciers, quand à eux, peuvent utiliser des formules de transmission : En trinquant sans le savoir avec un lycanthrope ou sorcier lituanien ou russe qui prononce cette formule, on peut également être affecté. William Shedden Ralston donne d’ailleurs l’incantation russe courante pour invoquer la lycanthropie dans ses Chants du peuple russe.
 

Anthropophagie

Le cannibalisme est étroitement associé à la lycanthropie, en particulier durant l'antiquité grecque. Quiconque consommait de la chair humaine au cours de banquets donnés en l’honneur de Zeus Lykaos, dans la région d'Arcadie, était changé en loup. Dévorer la chair crue d’un loup enragé transforme également en lycanthrope. Pour un chrétien, manger de la viande un vendredi saint est également un motif de métamorphose. Dans tous les cas, l'anthropophagie a des conséquences, qui peuvent être différentes selon la région. Pour les algonquins, elle change en wendigo, une créature très proche du loup-garou.

Morsures

Loup menaçant à Vincennes

La transmission de la lycanthropie par morsure est très récente, totalement issue du cinéma américain par rapprochement avec le vampire. Dans les films, l’humain mordu par un loup-garou se transforme lui-même en loup-garou à la pleine lune suivante. Il n’existe que très peu de cas de contaminations par morsures dans les anciennes légendes.

 

Naissance, hérédité et maladies 

Oliver  Reed en loup-garou dans les années 1960Les enfants nés avec des particularités physiques ou à certaines dates sont prédisposés à devenir des lycanthropes, en fonction de leur lieu de naissance, ces conditions peuvent être très différentes.

En Roumanie, c’est le cas pour les enfants sevrés puis remis au sein (qui peuvent aussi devenir des vampires, la parenté entre loup-garou et vampire en Europe de l'est étant étroite)

En Serbie, en Slovénie et dans la région de Kashubie (au nord de la Pologne), si un enfant nait avec des cheveux, une marque de naissance ou une crépine sur la tête, il possède une habileté naturelle à la métamorphose et peut se transformer en l’animal qu’il souhaite, avec une nette préférence pour le loup. 

Au Portugal comme en Amérique latine, les septièmes garçons issus d’une fratrie pauvre deviennent lycans. Une loi a d'ailleurs été votée en Argentine en 1920 pour protéger ces enfants, en leur attribuant le président lui-même pour parrain afin de prévenir les abandons par leurs parents. 

Il en existe de nombreux autres :  ceux qui portent un embryon de queue au coccyx (comme une queue de loup), les enfants conçus la veille d’un dimanche ou d’un jour saint, ceux qui naissent le jour de Noël, et ceux qui sont « nés coiffés », c’est-à-dire avec un morceau de placenta sur la tête. Il ne s'agit toutefois que d'une prédisposition naturelle à la métamorphose, les hommes se changeant plus volontiers en loup-garous et les femmes en esprit malfaisant provoquant des cauchemars.

Les enfants de prêtres ou de nonnes sont eux aussi condamnés par leur naissance à se transformer en loups tous les sept ans.

Au niveau des maladies, Arétée de Cappadoce mentionna le premiers que les personnes qui souffrent d’épilepsie se croient susceptibles de devenir des lycanthropes. Toutefois, le lien est plus ténu que dans le cas de la rage (dont les symptômes - salivation et excitation - devraient vous rappeler quelque chose) de la porphyrie (qui provoque entre autre le rougissement des chairs et un dénudement autour des dents), ou encore de l'hypertrichose (pousse de poils sur tout le corps).

Rituels d'invocation et métamorphoses volontaires

Le pouvoir de se transformer en loup pendant la nuit peut-être un souhait volontaire. Les rituels et allégeances (souvent sataniques) qu'il nécessite ont généralement pour but de satisfaire un désir de chair humaine. Le rituel permet d'adopter non seulement la forme, mais aussi la nature du loup, et d'avoir une force décuplée permettant de vaincre facilement n'importe quel être humain. Fruits de la morelle noire

L’invocateur agit de préférence à la pleine lune. L’un de ces rituels a été récupéré en détail : 

Il faut entrer dans une forêt à minuit lors de la pleine Lune, puis dessiner deux cercles sur le sol : l’un de six pieds de diamètre, l’autre de quatorze pieds de diamètre, avant d’allumer un feu au centre du cercle le plus petit. Placer un trépied de fer au-dessus des flammes et y suspendre un pot rempli d’eau, la porter à ébullition et y jeter de l’aloès, des graines de pavot, de la solanaceae et de la ciguë. Agiter les ingrédients en faisant appel à tous les mauvais esprits de la nuit, aux fantômes emplis de haine, aux loup-garous et aux satyres. Enlever ensuite tous ses vêtements et les frotter avec la graisse d’un animal fraîchement tué mélangée à de l’anis, du camphre et de l’opium. Prendre la peau d’un loup, la poser sur soi comme on porterait un pagne, puis se placer aux limites du grand cercle et rester dans cette position jusqu’à ce que le feu s’éteigne. Si tout a été fait correctement, l’invocateur est désormais capable de prendre la forme du loup en revêtant la peau.

L’un des moyens les plus simples pour se transformer en loup-garou consiste à enlever ses vêtements pour porter une peau de loup, une ceinture magique en peau de l'animal pouvant suffire. Il faut parfois  se frotter le corps avec divers onguents magiques fabriqués par des sorciers et des sorcières, l’onguent populeum étant composé de suc de feuilles, de branches et de bourgeons de peuplier, de feuilles de jusquiame, de morelle noire, de pavot, d’axonge et d’alcool fort. Il en existe trois variétés, l’une transforme en loup-garou, la seconde fait croire aux sorcières qu’elles vont au sabbat (mais n’est qu’illusion) et le dernier permet un véritable transport au sabbat.

Il existe des moyens moins extrêmes, comme boire l’eau de pluie accumulée dans une empreinte de loup ou d’autre animal sauvage, boire à une source où viennent s’abreuver des loups, absorber certains breuvages et herbes enchantés dont la composition s'est perdue au fil du temps, dormir dans un lieu que cet animal fréquente habituellement. Moins extrêmes, en tout cas, que celui qui consiste à dévorer la cervelle fraîche d’un loup. On parle aussi d’effectuer trois ou neuf sauts périlleux et d'utiliser des ceintures en peau de pendu. Dans tous les cas, boire de la bière mêlée à du sang accélère la métamorphose.

Les voyages de l'âme

Il me faut là vous parler d'un sujet que je ne maîtrise pas. Aussi me contenterai-je d'évoquer ce qu'ont dit de nombreux spirites du XIXe siècle avant moi.

Dans certains cas, la lycanthropie ne résulte pas de la métamorphose du corps mais d’un voyage de l’âme, cette âme qui s’échappe est souvent celle d'une mauvaise personne cherchant à dévorer ses ennemis. Elle laisse le corps de la personne atteinte de lycanthropie en état de transe, ou dans un état semblable au coma pendant qu'elle exerce ses ravages. Le lycanthrope peut aussi être un esprit qui sort de sa tombe sous forme de loup, c'est à dire un fantôme (à ne pas confondre avec ce dont on parlait plus haut). On croit par là que le corps métamorphosé est celui d’une âme damnée qui ne trouve pas le repos dans sa tombe. Elle cherche alors un hôte, humain de préférence, et il s’ensuit une confrontation quotidienne entre l’âme humaine et l’âme damnée afin de prendre possession du corps. Si l’âme damnée l’emporte, alors la transformation peut avoir lieu. 

 
Accueil Observatoire Métamorphes Lycanthropes Comment devenir lycanthrope ?