Hippocampe PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Monstres & chimères
Écrit par Tsaag Valren   
Lundi, 16 Novembre 2009 03:59

 

Hippocampe gravure

L'hippocampe n'est pas qu'un minuscule et curieux petit cheval marin, c'est aussi, dans la mythologie grecque, une créature fantastique dont la partie antérieure est celle d'un cheval, soit la tête, l'encolure et les deux jambes antérieures, et la partie postérieure celle d'un poisson, d'un serpent, ou d'un monstre marin. Ces chevaux de la mer tiraient le char de Poséidon par groupes de deux ou quatre, d'autres servaient de monture aux divinités marines mineures, comme les tritons et les néréides. C'est surtout par leurs nombreuses représentations artistiques qu'ils sont connus, et leur lien avec les observations consignées par les cryptozoologues sont étonnants.

Arion sur un cheval marin

Le nom d'hippocampe est issu du grec ancien Ἱπποκάμπη /Hippokámpê'' ou Ἱππόκαμπος/Hippókampos, de ἵππος, qui signifie cheval, et κάμπος, monstre. L'hippocampe est donc le cheval monstrueux. Ce nom est à mettre en relation avec celui du monstre marin Kampe, qui possède la même racine, mais on les nomme plutôt « chevaux marins » afin d'éviter des confusions avec l'hippocampe zoologique... qui, rappelons-le, a été nommé ainsi d'après sa ressemblance avec l'hippocampe mythique ! Les anciens croyaient, en effet, que l'hippocampe zoologique était la première forme de l'hippocampe des mythologies.

 

Les hippocampes sont assez peu décrits dans les textes fondateurs mythologiques. On sait que le Dieu Poséidon régnait sur les chevaux (Homère parle de ''Poseidon Hippios''), mais également sur la mer. Ses coursiers ne pouvaient être que des chevaux marins. Homère évoque des bêtes aux sabots d'airain qui jaillirent de la mer en tirant le char de Poséidon, et Apollonios de Rhodes les mêmes chevaux émergeant de la mer pour galoper à travers les sables de la Libye, dans ses Argonautiques.

Les hippocampes apparaissent dans l'Art avec la civilisation étrusque. C'est à travers leurs représentations qu'on connaît le mieux ces créatures nommées ''kétos''. Durant l'empire grec et une partie de l'empire romain, Poséidon (ou son équivalent romain Neptune) était souvent représentés conduisant un chariot marin trainé par des hippocampes. Les chevaux marins sont fréquents sur les murs des tombes étrusque, les peintures et les reliefs, et possèdent parfois des ailes. Katharine Shepard y voit une relation avec la croyance étrusque du voyage en mer vers l'autre monde sur une monture ailée.
BAS relief néréïdes
Le temple d'Helike, dans la plaine côtière de l'Achaïe, était consacré à ''Poséidon Helikonios'', de la source sacrée du mont Hélicon. Un jour, la mer fut soulevée par un tremblement de terre et submergea toute la ville, y compris le temple de ''Poséidon Helikonios''... Et les passants disaient que la statue de bronze de Poséidon se tenait debout dans le détroit, avec un hippocampe dans sa main... Les hippocampes vivient aussi bien dans les eaux douces que salées. Les grecs imaginaient en effet que les eaux de la mer comme des rivières venaient de la terre depuis de vastes cavernes souterraines.

L'hippocampe était une décoration populaire pour tout ce qui avait un rapport avec l'eau, comme le prouvent les nombreuses mosaïques des thermes et des bains publics. Il pouvait avoir une apparence assez variable, bien qu'elle soit toujours mi-chevaline et mi-marine. La partie antérieure est celle d'un cheval où l'évoque vaguement, elle inclut la tête, l'encolure, et les deux jambes antérieures de l'animal., bien que des nageoires remplacent ses sabots. La partie postérieure est celle d'un poisson, d'un serpent, ou d'un autre monstre marin. Ils ont généralement une longue queue couverte d'écailles vertes, et des nageoires de poisson. Lorsqu'ils galopent, leur crinière blanche se confond avec l'écume des vagues.

Le cheval aquatique apparait dans de nombreuses légendes. Ainsi, un épisode des Mille et Une Nuits évoque le premier voyage de Sindbad le marin, où il rencontra le roi Mahrajan. Celui-ci faisait conduire les meilleures pouliches de son haras royal au bord de la mer, où des chevaux marins venaient les saillir et tentaient de les entraîner avec eux dans les flots. Les hommes du roi repoussaient alors les étalons marins et ramenaient les juments pleines au haras royal où, quelques temps plus tard, elles mettaient bas de fabuleux poulains. Le cheval n'est pas le seul mammifère à s'être associé avec la mer. D'autres animaux peuvent porter des queues de poisson, entre autres le lion, le taureau, le léopard, et le bélier. Ce dernier est devenu célèbre à travers la constellation du capricorne. Toutes ces créatures marines vivaient, selon les anciens, dans l'océan indien.

Fontaine art décoL'hippocampe est régulièrement mentionné dans les bestiaires modernes. Édouard Brasey dit qu'ils seraient vivipares et se reproduiraient comme les dauphins.

 

L'hippocampe mythologique est aussi devenu une figure héraldique imaginaire durant la Renaissance, en relation avec la mer. Ils sont assez fréquents. La figure des hippocampes tirant le char de Poséidon est à l'origine de l'allégorie souvent représentée sur les timbres-poste britanniques, représentant des hippocampes tirant le char de Britannia qui tient un trident. Cette allégorie symbolise la domination britannique sur les océans (autrefois, l'expression « posséder le trident de Neptune » signifiait « avoir la maîtrise des mers »).

Cryptozoologie

On peut rapprocher cette créature mythique de certaines des observations de « grands serpents de mer », où la tête est décrite comme ressemblant à celle d'un cheval, avec un cou à crinière. Sur la base de 33 de ces observations qui lui paraissaient crédibles et concordantes, Bernard Heuvelmans a décrit une espèce de mammifère pinnipède qu'il appelle « cheval-marin », et qu'il a baptisée du nom scientifique ''Halshippus olai-magni''. Peut-être la légende des hippocampes tire-t-elle son origine de telles observations ?

L'article wikipédia sur les hippocampes a été complété dans le cadre d'un concours en septembre 2009