Un hippogriffe cryptide ? PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Monstres & chimères
Écrit par Tsaag Valren   
Mercredi, 22 Décembre 2010 21:39

 

L'hippogriffe, que Jorge Luis Borges a qualifié « de monstre ou d'imagination au deuxième degrés », est par définition celui auquel on ne croit pas, qu'il soit trop chimérique ou trop inconnu des anciens... mi cheval et mi-griffon, c'est l'un des derniers que l'on verrait hanter un lac du XXe siècle finissant, et pourtant, et pourtant...

 

(photo : Lake George, d'après une photo de Hgjudd, GNU Free Documentation License version 1.2)

Il est, non loin des monts Adirondacks dans l'État de New York, un long lac étroit baptisé George (par les colons, car les indiens le nomment Horican), voisin d'un autre lac célèbre pour son monstre marin, le Champlain. 

Vers 1904, un couple de touristes hurle de frayeur en apercevant la tête d'un monstrueux animal émerger de l'eau : elle évoque un oiseau de proie muni de dents, aux deux grandes oreilles équines. Le monstre, dont l'apparence se précise au fil des témoignage, est quelquefois nommé le léviathan, puis popularisé sous le nom d'hippogriffe.

 D'aucuns diront peut-être qu'un hippogriffe n'a rien à faire dans un lac. Et pourtant, pourtant, le griffon, avant d'être simple aigle-lion, a longtemps arboré des oreilles de cheval et une crête de poisson... tandis que les chevaux ailés, à l'image de Pégase, le plus connu, naissent bien souvent en jaillissant de l'eau.

Pour notre hippogriffe, hélas, le canular est vite éventé : quelques jeunes plaisantins avaient construit une grande figurine de bois qu'ils manipulaient par le dessous afin de faire croire à l'existence d'un monstre dans ce lac placide. Sitôt révélée, bien vite oubliée est l'histoire de l'hippogriffe de lake George.

Si les serpents de mer s'en reviennent tous les ans, l'hippogriffe ressurgit vers 1999. Plusieurs personnes logées au Island Harbour House Hotel affirment apercevoir une créature marine inconnue en pleine nuit. La presse locale, le Daily news et le Lake George Historical Association Museum s'empressent bien vite de ressortir le canular et de construire une réplique imparfaite du faux monstre de bois utilisé en 1904, afin de l'exposer au public en aout 2002.

La vitesse à laquelle ils crient au canular est en elle-même suspecte, et le faux monstre de bois bien décevant car beaucoup plus petit que l'original, qui plus est démuni de ses fameuses oreilles équines.

Source : Benjamin Radford et Joe Nickell, Lake monster mysteries: investigating the world's most elusive creatures, University Press of Kentucky, 2006, p. 101-109
 
Accueil Observatoire Monstres & chimères Un hippogriffe cryptide ?