Licorne

LicorneLa licorne, devenue blanche, pure et bénéfique, et que l'on imagine désormais entourée de papillons et baignée d'une lumière douce, a derrière elle une très longue histoire partie de l'Inde et de la Grèce antique, où se mêlent exploration, bestiaires médiévaux et romans de fantasy...



Licorne dans les bestiaires médiévaux PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Licorne
Écrit par Tsaag Valren   
Lundi, 10 Mai 2010 10:32

Licorne dans The Richester bestiary

Nous avions parlé, voici quelques temps, des grandes licornes chevalines qui caracolent en fantasy, bande dessinée, et dans des films tels que Legend. Comme vous vous en doutez, l'histoire de cette noble créature est bien plus longue que ne le laissent à penser ces dessins où une douzaine de papillons volettent pendant que les elfes la chevauchent. La licorne n'a pas toujours été blanche puisque sa robe s'est teintée de bleu, de brun ou d'ocre. Elle n'a pas toujours ressemblé à un cheval car voici bien longtemps, elle pouvait être chèvre ou mouton, biche ou même chien, voire ours et... serpent ! Elle n'a pas toujours été l'amie des fées, car au Moyen Âge, ses défenseurs voulaient aussi la mort du petit peuple.

L'histoire que racontent les bestiaires médiévaux, c'est comment la licorne eut une âme avant un corps...

Lire la suite...
 
Corne de licorne PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Licorne
Écrit par Tsaag Valren   
Mardi, 22 Décembre 2009 04:57

 

Corne de licorne

 

La corne de licorne est ce fameux objet que l'on supposait être, au Moyen Âge et à la Renaissance, la corne unique ornant le front de la licorne. Dotée de nombreux pouvoirs magiques et de vertus de contrepoison mentionnées dès le XIIIe siècle, elle devint l'un des remèdes les plus chers et les plus réputés au cours de la Renaissance. Des objets présentés comme d'authentiques « cornes de licorne » s'échangèrent et pouvaient être acquis chez les apothicaires comme contrepoison universel, du Moyen Âge jusqu'au XVIIIe siècle, après la découverte du narval, l'animal porteur véritable de cette corne, qui s'avéra être en réalité une dent particulière. La croyance aux pouvoirs de la « corne de licorne » a notamment influencé l'alchimie à travers la médecine spagyrique, mais est également à l'origine d'une série de tests sur ses propriétés de purification relatés dans des ouvrages qui annoncèrent les prémices de la méthode expérimentale, comme celui d'Ambroise Paré.

Lire la suite...
 
La licorne et la fantasy PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 8
MauvaisTrès bien 
Licorne
Écrit par Tsaag Valren   
Jeudi, 17 Décembre 2009 00:16

 

licorne moderne

 

On le sait, jusqu'au milieu du XIXe siècle, les explorateurs ont cherché la licorne en Inde, au cœur de l'Afrique et jusque dans les lieux les plus inaccessibles, au sommet des montagnes, au fond des océans, dans les jungles inextricables... De ceux qui en revinrent, aucun n'apporta jamais de preuve de son existence. Pourtant, la licorne existe toujours, et si elle n'a plus rien à voir avec son ancêtre, la médiévale aux sabots fourchus, à la barbiche, à la longue corne de narval spiralée et surtout... à la symbolique chrétienne, on la retrouve... partout. 

Dans les œuvres inspirées de la féérie, elle est devenue un grand cheval blanc solitaire, pur et bénéfique, portant le plus souvent une corne blanche, dorée ou argentée. C'est au prix de ces changements que la licorne a survécu au narval et à la fin des grandes explorations, à l'instar du loup-garou et du dragon... voyons ensembles quelles transformations la fantasy a pu apporter à cette noble créature...

Lire la suite...