Chiron PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Thérianthropes
Écrit par Tsaag Valren   
Vendredi, 10 Septembre 2010 03:25

 

L'éducation d'Achille par Delacroix

 

Dire que Chiron est un centaure serait déjà se tromper : le sage maître de nombreux héros ne leur ressemble en rien. Fils de Cronos et de l'Océanide Philyra (dans la mythologie grecque, bien entendu), il avait fait d'une grotte sur le mont Pélion (en Thessalie) sa retraite. C'est là que de nombreux héros devinrent ses disciples, car Chiron était réputé tant pour sa grande sagesse que pour ses connaissances, à tel point qu'il se vit offrir l'immortalité par les dieux. Parmi ses élèves, on compte Achille et Esculape, le demi-dieu médecin. Mais si Chiron est célèbre, c'est aussi en raison de sa mort... et du rôle qu'Hercule y a joué.

De l'élève...

Le nom de Chiron, du grec ancien Χείρων / Kheírôn, est issu du mot grec Kheir qui signifie main. Peut-être connaissait-il les Dactyles (doigts), ces anciens maîtres de la métallurgie et des guérisons magiques dans lesquels Pierre Dubois voit des lutins ? A moins que Chiron soit habile de ses mains, et particulièrement... en chirurgie.

Il est le fils de l’océanide Philyra, fille d’Océan, et du Titan Cronos. Apollonius de Rhodes donne les détails de sa naissance dans ses Argonautiques :

« La nuit tombée, ils [les Argonautes] étaient de passage à l'île de Philyra [à l'extrémité orientale de la côte sud de la mer Noire]. C'est là que le fils d'Ouranos, Cronos, trompa son épouse Rhéa en couchant avec la fille d'Océan, Philyra à l'époque où il régnait sur les Titans de l'Olympe et où Zeus était encore un enfant (...). Mais Cronos et Philyra furent surpris par la déesse Rhéa. Alors Cronos sauta du lit et partit au galop sous la forme d'un étalon à la longue crinière, tandis que Philyra dans sa honte, quitta les lieux en abandonnant sa vieille retraite, et vint à la longue crête de Pélagie. Là, elle donna naissance à Chiron, un être monstrueux, mi-cheval et mi-divin, progéniture d'un amant à la forme instable »

— Apollonius de Rhodes, Argonautiques (2. 1231)

De là vient le fait que Chiron soit mi-homme, mi-cheval, et ait l'apparence d'un centaure. C'est un être très ancien, presque autant que la plupart des dieux. Bien qu'on le nomme "centaure ou "aîné des centaures", il se distingue d'eux tant par son origine (car ceux-ci sont nés d'Ixion et d'une nuée) que par son caractère : à l'opposé des centaures, êtres frustes et cruels, Chiron acquiert sagesse et science. Artémis et Apollon lui enseignent la chasse, la médecine, la musique et la divination. Versé dans la connaissance des plantes, il en retire l'art de guérir. C'est un héros civilisateur et, selon Homère, « le plus juste des centaures ». Sa vie en pleine nature sauvage lui permet d'acquérir de grandes connaissances du monde des animaux et de l'art de la chasse. Il ne faut pas s'étonner du fait que les Dieux lui offrent l'immortalité... en faisant par là-même une divinité mineure.

Il finit par se retirer dans une grotte du mont Pélion, en Thessalie, afin de pouvoir transmettre à son tour le savoir qu'il a acquit. Il épouse Chariclo, qui lui donne Endéis, mère de Pélée.

Pélée, père d'Achille et fils de Pélias connait Chiron pour avoir un jour été secouru par lui. Il venait d'être purifié par Acaste pour avoir tué (sans intention de le faire) Eurytion. Toutefois, l'épouse d'Acaste, Astydamie, tombe amoureuse de lui, et comme il la repousse, elle imagine un stratagème en disant à son mari que Pélée a tenté de la violer. Acaste ne veut pas tuer l'homme qu'il a purifié, mais l'emmène chasser sur le mont Pélion où, après une longue marche, Pélée s'endort. Acaste l'abandonne et cache son épée. A son réveil, Pélée est capturé par les centaures, il aurait péri sans Chiron, qui retrouve et reforge également son épée. Plus tard, Chiron arrange son mariage avec Thétis :  Il dit à Pélée comment vaincre la Néréide qui a le pouvoir de changer de forme. Lorsque Thétis épouse Pélée, elle reçoit de Chiron une lance rouillée, avec laquelle Achille prendra part plus tard à la guerre de Troie. Cette lance est la même qu'utilise Achille pour guérir Télèphe, en enlevant la rouille.

Aussi est-il naturel que Pélée confie l'éducation de son fils Achille à Chiron.

 

Au maître !

 Grâce à ses connaissances du monde naturel et à ses bonnes relations avec les hommes, Chiron devient un excellent précepteur, qui enseigne à de nombreux héros.

Maître d'Asclépios et d'Achille, il enseigne les arts de la musique et de la guerre, la cynégétique (chasse avec des chiens), la médecine et la chirurgie. Certaines personnes l'aident dans sa tache d'éducateur, comme Phœnix, fils d'Amyntor, le roi béotien, qui est conduit par Pélée après que son père lui ait crevé les yeux. Chiron lui rend la vue et fait de lui roi des Dolopes, en Thessalie.

Quand la mère d'Achille, Thétis, quitte son foyer familial pour retourner vivre chez les néréides, Pelée amène son fils auprès de Chiron qui le reçoit comme son disciple et le nourrit avec les entrailles de lions et de sangliers, la moelle de louves et d'ours... afin qu'il acquière la force de ces animaux. Chiron offre ensuite à Achille une éducation physique et intellectuelle de haut niveau, il lui apprend à maîtriser les sangliers, les ours, les tigres et les lions sans armes, à marcher sur la glace, à passer au milieu des fleuves au plus fort du courant, à manier toutes les armes. Il l'initie également à la musique, à la médecine, aux secrets des plantes médicinales, puis lui donne une éducation morale basée sur la justice, la résistance aux passions, et la modération. Chiron fait d'Achille l'exemple même du « héros parfait ». Vous savez dejà, sans doutes, quel ft le destin d'Achille...

Le père de Patrocle laisse son enfant à la caverne de Chiron, afin qu'il étudie, pas à pas, avec Achille, l'art de la harpe, et qu'il apprenne à manier la lance et à chevaucher.

Palamède et Énée comptent aussi parmi ses élèves. Actéon est élevé pour devenir un grand chasseur, et sa mort l'a rendu célèbre : changé en cerf par Artémis, il est dévoré par ses propres chiens. Ceux-ci, ignorant ce qu'ils ont fait, reviennent à la caverne de Chiron en attendant leur maître. Ce dernier leur façonne une petite statue d'Actéon pour apaiser leur douleur.

Selon certains, ce sont les Heures et Chiron qui enseignent à Aristée les arts de la guérison, de la fabrication des fromages et de la prophétie. Aeson confie lui-aussi son fils Jason à Chiron au moment où il est destitué par le roi Pélias

Medos, parfois nommé Polyxène, est encore un élève de Chiron. Quant au grand savoir d'Asclepios en médecine... devinez d'où il vient ?  De plus, Chiron a participé à l'éducation de Céphale, des Dioscures (Castor et Pollux), d'Héraclès, d'Iphiclès et d’Ulysse.

 

 La mort d'un immortel

La mort de Chiron fait partie d'un épisode connu sous le nom de centauromachie. Il était l'hôte d'Héraclès (Hercule) qui l'aimait et l'estimait, et se rallie donc à ce héros dans sa lutte contre les centaures. C'est au cours de ce combat qu'Héraclès le blesse par mégarde d'une flèche qui l'atteint au genou. Il tente d'appliquer un onguent sur la plaie, mais les blessures causées par ces flèches ne sont pas guérissables : Héraclès en a trempé les pointes dans le sang de l'Hydre de Lerne. Trouvant ses douleurs intolérables, Chiron, bien qu'immortel, demande la mort aux dieux. Ceux-ci la lui accordent après qu'il eut légué son immortalité à Prométhée. Zeus fait de Chiron la constellation du Centaure, ou celle du Sagittaire (selon les auteurs). Pélée est très affecté par la mort de Chiron, il pleure des jours et des jours durant en se rappelant ses mains aimantes, et les baisers qu'il échangeait avec lui...

De l'art à la fantasy

Dans la peinture sur vase athénienne, Chiron était représenté avec le corps d'un homme de la tête aux pieds, vêtu d'une tunique et de bottes, et avec corps de cheval à partir de la croupe. Cette image reflète probablement son apparition dans le théâtre grec, où les limitations des costumes réduisaient quelque peu sa forme. Les centaures, qui ne figurent pas dans le théâtre athénien, sont dépeints entièrement dévêtus, avec des formes équine sous la taille.

Chiron est une figure mémorable du chant XII de l'Enfer de Dante : il apparaît avec deux centaures en tirant des flèches. Ce chant est d'ailleurs nommé, d'un commun accord, chant des centaures.

Plus récemment, le roman de Robert Belfiore, Loup et le cristal d'érax, paru aux Éditions Bayard Jeunesse, met en scène Chiron...

Tsaag Valren, travail personnel partagé sur Wikipédia