Observatoire

 L'observatoire est une joyeuse plate-forme d'où on consigne toutes sortes de choses à propos des êtres et créatures fabuleux. Il doit beaucoup au travail de l'elficologue Pierre Dubois et à Jorge luis Borges, l'auteur du livre des êtres imaginaires, qui dit un jour que la zoologie des songes est plus pauvre que la zoologie de Dieu. Les cabalistes de l'imaginaire lui dédient ce site mais pensent aussi qu'il a pu se tromper sur ce point, voyez plutôt...



Le cheval revenu de la mer PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Chevaux
Écrit par Tsaag Valren   
Lundi, 06 Juin 2011 12:07

 

Crin-Blanc, image de promotion du film

 

 « Au sud de la France, là où le Rhône se jette dans la mer, il existe un pays presque désertique appelé la Camargue, où vivent des troupeaux de chevaux sauvages. Crin-Blanc était le chef d’un de ces troupeaux. C’était un cheval fier et redoutable, à qui tous les autres chevaux obéissaient. Il n’aimait pas les hommes et, s’il le fallait, il savait leur faire face… Mais un jour, les hommes décidèrent de le capturer ».

 Par ces paroles commence un film dont le succès planétaire transformera à jamais une région en quelques décennies. Certes, ici où là, on m'objectera que l'étalon blanc du film n'est pas un animal de légende, puisqu'il a été filmé; capturé, et touché à l'époque par les cinéastes ! Pourtant, tout comme Le Cheval venu de la mer, Crin-Blanc est le digne descendant des hippocampes mythologiques et des palefrois du Sidh...

Lire la suite...
 
Sur les traces du cheval Bayard PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 
Chevaux
Écrit par Tsaag Valren   
Dimanche, 17 Avril 2011 11:18

Fichier:4filsAymon-XIVe.jpg

 

Le Fabyrinthe n'a pas été très actif ces derniers temps, et j'en suis désolée, mais j'étais partie, parchemins et grimoires à la main, à la recherche du cheval Bayard. Le résultat est je l'espère a la hauteur, avec plus de 35 livres consultés (partiellement ou en totalité). Hervé Gourdet du centre des légendes en Ardennes et Richard Ely du Peuple féerique ont déjà eu la gentillesse de parler de cette recherche que vous pouvez consulter ici et dont voilà le sommaire :

 Environ trois mois de travail, et c'est loin d'être terminé ! Tout ne figure pas sur la Wikipédia, comme de bien entendu...

 
Vigilant Veillantif... PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Chevaux
Écrit par Tsaag Valren   
Dimanche, 16 Janvier 2011 14:03

On a pu parler, à l'occasion, du fameux cheval Bayard, celui dont la réputation précède (et c'est fort rare !) celle du premier de ses cavaliers, Renaud. Mais peu nombreux sont ceux qui connaissent le nom du cheval de Roland: Veillantif ! En italien, c'est  Vegliantin, Vegliantino ou Brigliadoro : rapide, fidèle et intelligent, doué d'une grande force et de la parole, il apparait pour la première fois dans la Chanson de Roland bien sûr, puis on le retrouve dans plusieurs œuvres italiennes : Spagna, Orlando, Morgante, Cantari di Rinaldo, Aspremont, le Roland amoureux et le Roland furieux.

Lire la suite...
 
La seconde déchéance du dragon PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Dragons & serpents
Écrit par Tsaag Valren   
Dimanche, 09 Janvier 2011 15:24

Ce qui pourrait être un titre de roman de fantasy est en vérité un fort triste constat : avec la féerie à toutes les sauces, avec les vampires chastes et pudibonds, il y a le dragon customisable façon tuning automobile !

 

J'aurais aimé que "le dragon devenu un animal domestique utilisé par les humains dans des courses où tous les coups sont permis à plus de 300 km/h", comme le dit l'intro fort recherchée de cette série, soit un simple mauvais rêve. Hélas... c'est passé sur Canal J ! Voici la seconde déchéance du dragon, après celle de faire-valoir chevaleresque au Moyen-Age !

Lire la suite...
 
La Guillaneu PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Fées, elfes & lutins
Écrit par Tsaag Valren   
Mercredi, 05 Janvier 2011 20:11

La Guillaneu, que l'on peut entendre nommée au gré de jolies dérives linguistiques comme l'Aguilaneu, l’Aguillanu, la Dilannu ou même le « gui l’an neuf » est, nous dit Pierre Dubois, un être mi-fée et mi-sorcière qui cavalcade de l'Avent jusqu'au nouvel an sur son cheval fou, sans queue ni tête. Partant des ces quelques lignes de l'elficologue qui ne nous suffisaient pas, le Fabyrinthe s'en vient trouver que la Guillaneu, avant d'être féée ou sorcièrisée, était chantée. Voici comment...

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 de 17
Accueil Observatoire