Arpentent ces pages...

Nous avons 53 invités en ligne
Les Farfadets 11-01-10 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Troupes de théatre
Écrit par Tsaag Valren   
Lundi, 11 Janvier 2010 11:28

 

Les Farfadets

 

Rencontrer les défenseurs de l'elficologie, explorer ce qui ne s'apprend point sur les bancs d'une école et crapahuter par les chemins de traverse entre deux voyages en roulotte, tel est le Graal que nous quêtons dans le Fabyrinthe. Aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir une étonnante alchimie entre théâtre et féerie avec la troupe Les Farfadets, qui exerce à Foix. Et croyez-nous, voir les Farfadets animer un banquet vaut bien largement un beau détour qui pourra vous mener de l'autre côté du miroir...

Les Farfadets forment une troupe théâtrale professionnelle qui s’est spécialisée dans les animations de rue médiévales depuis plus de dix ans, mais aussi les spectacles de contes où ils font toutes sortes de blagues… si les anges gardiens ne se mettent pas en colère !

 


Dame Valérie, qui dirige la troupe Les farfadets, écrit elle-même certains des textes que sa troupe met en scène, en particulier… ceux de féérie, avec nos fameux farfadets taquins ! Le mieux est peut-être de la laisser en parler en son curieux « langage farfadéen » :

Tsaag Valren : Bonsoir, Dame Valérie, et merci d’avoir accepté cette interview. Dans le domaine de l’imaginaire, on parle beaucoup de littérature et de films, mais rarement du théâtre. Pouvez-vous nous présenter votre troupe et votre travail  ?

Dame Valérie : Bonsoir Damoiselle Amélie. C’est moi qui vous remercie de vostre attention pour nostre Troupe. La Troupe Les Farfadets est née en Décembre 1996 de :

  • Mon amour pour le Théâtre que je pratique depuis l’âge de cinq ans.
  • Ma rencontre extraordinaire avec le Château de Foix à l’âge de 9 ans.
  • Ma passion pour l’histoire en général. Mais très vite, je me penche vers l’époque médiévale, toujours par rapport au château de Foix. Et là, non seulement je fais la connaissance d’une époque extrêmement riche : Les princesses, les chevaliers, les bourgeois et le Peuple bien sûr, mais aussi de tout Le monde de Faërie (fantasy si vous préférez). En Europe, Le petit peuple a une place primordiale au Moyen-âge. A mon sens, c’est de là que vient tout l’imaginaire extraordinaire que l’on rencontre encore de nos jours.

Une petite anecdote : A l’époque, je n’avais point autant de connaissances qu’à ce jour sur le monde de Faërie. Je veux donc pour la Ttoupe un nom qui allie le moyen-âge, Le monde de Faërie et le théâtre médiéval ( Farces et Fabliaux). Far pour Farce et Fadets pour le pays de Faërie. Cela donne Farfadets. Je suis quelqu’un qui ne sait point vivre sans un dictionnaire. Je vais donc chercher si ce mot existe. Il existe ! Un premier lieu je ronchonne de ne point faire en le novateur, puis je lis la définition. C’est exactement ça ! Je garde donc Les Farfadets. Nos Farces viennent du patrimoine Médiéval bien sûr, enfin pour celles que j’adapte.

Pour celles que j’écris, je m’inspire des deux patrimoines. En revanche nos Contes sont d’inspiration Faërie : J’ai une imagination débordante : Les Fées, les Dragons, les Anges Gardiens, les Sorcières, les Lutins… La liste est longue…

T.V : On croit souvent que diriger une troupe est proche de la vie au pays de Peter Pan, alors dites nous, quand les elfes ne tissent pas vos costumes et que les brownie (ou les lutins de Foix) ne remplissent pas vos papiers, comment se déroulent vos journées ? Dame Valérie, Messire Daï et Petit Lutin

Dame Valérie : Je suis persuadée être entourée de toutes sortes de fées et lutins protecteurs qui sont parfois coquins. Pour autant, les journées sont longues :

  • Nous créons les costumes, les accessoires et les décors
  • Nous faisons aussi nostre administratif : Grrr…
  • De même que nous répondons à vostre interview : Les Farfadets, les Licornes, les Loups et j’en passe, s’ils sont attachés à une demeures et aux habitants du logis sont en fait fort discrets lorsqu’ils ne connaissent point la nouvelle personne qui arrive en la maison où ils ont élu domicile !

T.V : Finalement, pour voir des Farfadets, on peut se perdre en forêt et trouver le miroir d’Alice ou le terrier du lapin blanc, mais il y a sans doute plus simple… ?

Dame Valérie : Il suffit peut-être de venir nous voir lorsque nous Jouons ! Du coup, j’en profite pour vous présenter les Membres de La Troupe  :

  • Messire Nelson est le messire miracle de La troupe. Nostre technicien, ancien régisseur de la scène nationale de Foix et de l’Ariège. Il nous aide sur la création des gros accessoires et décors. Rien de ce qui est technique ne lui est étranger. Bref : Une perle que beaucoup nous envient :P
  • Vostre servante, Dame Valérie (en bas de la photo, avec le chapeau blanc). Je suis la créatrice de La troupe. J’escris ou adapte tous les textes, mets en scène tous les spectacles, confectionne la majeur partie des costumes et accessoires en étoffe, imagine tous les décors et gros accessoires. Et bien sûr, je joue aussi. Si, si, cela m’arrive, je dors ! 
  • Messire Grégory (en costume de notable), nostre dernier arrivant en La Troupe (Septembre 2009). Je le laisse s’exprimer : « J’ai 27 ans, je suis paysagiste et animalier. J’ai envie de partager avec le public, besoin d’apprendre à canaliser un trop plein de paroles, le tout pour en faire quelque chose de positif et constructif. »
  • Petit Lutin (voir Célestin l’enfant de cœur jongleur) à laquelle je laisse la parole : «  Détentrice d’un Bac commerce je travaille présentement dans la restauration. En ce qui concerne le théâtre en général : J’aime ne plus être moi, devenir quelqu’un d’autre. Parlons de la troupe : J’ai d’abord participé à l’atelier de théâtre contemporain avant d’entrer dans la troupe. Ce qui m’a plut lors de ma première sortie avec la troupe, c’est le fait de ne pas être sur scène, d’être proche d’un public qui a la base pour venir nous voir mais qui passe et … reste. J’aime aussi la diversité dans la troupe : Théâtre, jonglerie, farces, contes. Et aussi les liens qui se sont créés avec les membres de la troupe. » Je tiens à préciser tout de même préciser que Petit Lutin fait du Théâtre depuis l’âge de sept ans (elle a 23 ans à ce jour)
  • Messire Daï (voir vidéo Le Bourricot, ou le jeune homme au chapeau marron sur la photo) , 21 ans, est aussi nostre Messire communication graphique, à lui de s’exprimer : « Je suis graphiste et créateur d’une ligne de vêtement. Je suis dans la troupe pour passer des moments hors temps. Et pour toutes les substances qui sont émises par mon cerveau »
  • Damoiselle Louise (en costume de lavandière) a dix neuf ans. Elle nous a rejoint en mars 2009 et vous dit pourquoi : « Je suis étudiante en Lettre Arts Plastiques. J'aime le théâtre, et l'envie de prendre de l'assurance, de faire ressortir des sentiments m'avait incité à m'inscrire au cours facultatif de mon lycée. Étant en désaccord avec les méthodes employées par le professeur, j'ai donc arrêté les cours de théâtre. Après cet échec cuisant, j'ai eu l'opportunité de découvrir la troupe les Farfadets, cela m'a permis de me familiariser avec le théâtre médiéval. Je n'étais pas spécialement attiré par cette branche en particulier mais ce fut pour moi une agréable surprise. Par ailleurs l'entente chaleureuse de la troupe m'a convaincue de continuer cette expérience. »

 


 Entretien réalisé par Tsaag Valren - Photos et vidéos aimablement fournies par Dame Valérie.

 

 
 
Accueil Rencontres Troupes de théatre Les Farfadets 11-01-10