Arpentent ces pages...

Nous avons 20 invités en ligne
Rencontre avec M. Dumblebee PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 8
MauvaisTrès bien 
Autres rencontres
Écrit par Tsaag Valren   
Samedi, 09 Octobre 2010 15:32

 

 

Depuis quelques mois, une équipe de lutins ingénieurs a fait une entrée remarquée sur la toile : Infatigables, ils créent toutes sortes de magnifiques objets illustrés par Jean-baptiste Monge, sous la supervision de l'inénarrable M. Dumblebee. Puisqu'il est inénarrable, ma foi, nous ne pouvions que tenter de le chercher et lui poser quelques questions. Après bien des déboires, cavernes visitées et fougères soulevées, il semblerait que le Fabyrinthe soit parvenu à vous offrir la toute première interview du tout premier lutingénieur  ! 

Fabyrinthe : Bonjour et bienvenue à toi, M. Dumblebee. Voici quelques mois que tu as installé ta fabrique sur la toile, et que tu crées, avec une équipe de lutins ingénieurs (bizarre, j'ai toujours cru que seuls les gnomes connaissent ce métier), toutes sortes d'objets magnifiques illustrés par Jean-Baptiste Monge : puzzles, magnets, tirettes, etc, etc... Mais il y a une question qu'on se pose chez les expéditionnaires de l'imaginaire : d'où-viens-tu ? Et par quel curieux concours de circonstances as-tu pu te retrouver à la tête d'une fabrique ?

M. Dumblebee : Enchanté Fabyrinthe, c'est avec grand plaisir que je vais essayer de répondre à vos questions. Effectivement voici plusieurs mois que notre petite équipe cogite, crée, s'active, et s'agite sur la toile pour satisfaire le moindre désir de nos clients. C'est une règle d'or et je suis IN-TRAIT-ABLE sur ce point.

Je vis en Bretagne à deux trous de taupe du vénérable chêne au tronc vert-moulu de la mare aux Grenouilles et du muret aux myrtilles d'Archibald Bout-de-Gruyère, Petite Souris de père en fils. Voilà d'ailleurs un lieu qu'il serait bon de référencer dans le grimoire des Expéditionnaires de l'Imaginaire.

Monsieur Latteux et Monsieur Monge, mes actuels deux associés, recherchaient une personne de confiance, respectable et respectée, ayant d'excellentes références pour tenir la Fabrique.

Si connaissant un peu en Merveilleux, ils ont donc fait appel à la plus prestigieuse agence de Féerie : Le PLOUC (Placement des Lutins Organisés et Ultissimement Qualifiés) qui m'ont immédiatement contacté. Et bien sûr mes références ont fait la différence. Il vous suffira simplement de savoir que j'ai été L'Assistant en Chef, le seul et unique, du non moins célèbre Père Noël ! C'est ainsi que j'eus l'insigne honneur de me retrouver à la tête de La Fabrique, où nuits et jours nous nous appliquons à mettre en valeur les merveilleuses images de Jean-Baptiste Monge. J'ajouterais d'ailleurs que Jean-Baptiste Monge est à la Féerie ce que la pomme était à Guillaume Tell - et heureusement que nous étions là ce jour-là... - ce que la Boule est au sapin de Noël, ce que la cuticule est au gland et ce Scrooge était à Marley de son vivant...

Fabyrinthe : Peux-tu nous parler un peu de toi ? Tu es plutôt un cluricaune (ce que je ne te souhaite pas), un farfadet, un felteu, un... ? Et tu n'en veux pas un peu à ton créateur pour t'avoir donné un gros nez et des lunettes ?

M. Dumblebee : Cluricaune dites-vous ? Sûrement pas ! Ha mais vous n'y êtes pas du tout ! Je ne suis pas plus un Farfadet que je ne suis un Gnome ! Pourquoi pas un Troll tant que vous y êtes ! Je suis un Lutin ! Et je n'ai donc rien en commun avec toute cette engeance. (Aparté - notes personnelles : GROS nez !! non mais.. pff, quel toupet ... l'autre-là, malotrue !) Cet appendice est la fierté de tous les mâles de la famille : un héritage ! Grand Oncle Gustave Honoré Isidore Dumblebee en fut malheureusement dépourvu à sa naissance et cela ne lui a pas porté chance. Ce fut à l'époque un véritable drame familiale car cette partie de notre lignée dû se reconvertir dans la fabrication de cache-nez.

Quant aux lunettes, Cher Fabyrinthe, voilà bien une réflexion humaine ! Hum... C'est une coquetterie que je m'autorise, Ne croyez pas là que je sois aussi myope qu'une taupe, même s'il est vrai que mon nez, parfois, m'empêche de voir certains détails.

Fabyrinthe :
En passant, peux-tu me dire pourquoi tu t'appelles M. Dumblebee ?


M. Dumblebee : Mon nom complet est : Agiléon Wilbur Cornélius Dent-de-Lion Enguerrand Dumblebee. Lutin de père en Fils, créateur de Merveilles, pourvoyeur de Rêves, fabriquant de jeux, jouets, babioles et autres fariboles et bien sûr, accessoirement confectionneur de Boutons*,Un bouton de M. Dumblebee ni carrés, ni pointus jamais ovales mais toujours ronds depuis des générations, Doctor honoris cosa à l'Académie des Goblins, Grand Représentant de la cour de Féerie, Membre Honoraire et Extraordinaire Ad Vitam blabla de la Reine de Faerie... blabla bla.

Pourquoi les citrouilles sont-elles orange ? Pourquoi le soleil se lève le matin ? Pourquoi le Leprechaun ne répare jamais qu'une seule chaussure ? ...

En réalité Les Dumblebee s'appellent Dumblebee pour l'unique raison qu'ils s'appellent Dumblebee, même si dans la Famille ont soupçonne que le D était à l'origine un B, et que l'on doit cette bourde à un petit fonctionnaire dyslexique qui s'occupait des registres de Faery.

NDA : * les Boutons sont en faites de très jolis petits badges, qu'il est de bon ton de porter en toute occasion


Fabyrinthe : Quand tu ne diriges pas ton industrieuse équipe, tu as bien d'autres passions, et des coups de cœur à faire partager ?

M. Dumblebee : Je ne sais pas si je peux, mais oserais-je vous dévoiler mes passions... ma foi si vous insistez... Je suis, à mes heures perdues, *Atramantophile, Ultratrifoliophile, Sibilumophile, Campanaphiliste, Capillabélophile, Céphaloclastophile, Filbulanomiste mais aussi et encore Hululophile, Philopiniste, Instogratophile sans succès, Nœudelerophile et pas Lépidoptérophile et pour finir Nanomane et plus particulièrement Nanipabullophile.

Quant à mon coup de cœur à partager, je ne saurais trop vous recommander, l'excellent et indispensable Guide du Lutin Voyageur par Raphaël Grosjean et illustré par mon cousin le talentissime Monsieur Bichon du Royaume de Puc, que vous pourrez vous procurer je l'espère chez tout bon libraire.

NDA : Dans l'ordre * : encriers, trèfles à 4 feuilles, sifflets, cloches, étiquettes de fond de chapeaux, casse-têtes, boutons, chouettes et hiboux, épinglettes, tickets de loteries à gratter, nœuds papillons et pas papillons, nains de jardin et ceux à brouette.

Fabyrinthe : Et des choses qui t'énervent ? J'ai entendu dire que Jean-Baptiste Monge aurait été plagié ?

M. Dumblebee : Je ne souhaite pas m'exprimer plus longuement sur ce désolant événement qui à conduit un triste barbouilleur russe de petite envergure, Yuri Karelin , à copier sans vergogne et sans talent bien sûr le travail original et méritant de mon associé Jean-Baptiste Monge. C'est un fait déplorable qui peut avoir des conséquences dramatiques et qui malheureusement est assez commun dans le monde de l'Art et du Commerce.

Fabyrinthe :
Quels sont tes projets futurs ?


M. Dumblebee : Voyez vous ma chère amie, à la fabrique, les tâches sont bien réparties, et le commerce et les projets, je dois dire, ne sont pas forcément ma tasse de feuilles de chênes.  Je laisse tout celà à mes deux complices qui de leurs positions respectives œuvrent à réfléchir et travailler à nos projets futurs mais aussi à propager la ou plutôt les bonnes ou belles images par delà les foyers de votre peuple de grands Hommes. Vous dire que les choses sont simples serait vous mentir naturellement mais je dois avouer qu'ils me surprennent de jour en jour avec leurs esprits qui fourmillent en permanences de merveilleuses idées que nous nous empressons mes lutins et moi-même d'étudier en détail pour au final vous en faire profiter. Et croyez-moi ou non (car je ne vous en dirai pas plus pour aujourd'hui), vous n'avez pas fini d'entendre parler du Doctor Honoris Cosa Agiléon Wilbur Cornélius Dent-de-Lion Enguerrand Dumblebee.

Pour parler de l'avenir proche, il y a tout de même ce voyage que nous allons faire mes deux complices et moi-même en terre américaine dans le courant du mois de novembre de cette année, à l'occasion du FaerieCon de Baltimore ! Ce sera assurément un grand événement pour nous et pour tout ceux qui attendent la visite de mon complice et néanmoins devenu ami Monsieur Jean-Baptiste Monge. Il est aussi probable que l'on nous voit en l'an 2011 vers Nuremberg à l'occasion d'un important rassemblement où tout le grand monde du jeu et du jouet sera présent. On nous prétend même présents au FaerieWorld de Portland durant l'été 2011. Mais nous n'y sommes pas encore... beaucoup d'autres surprises vous attendent d'ici-là. Alors restez en veille surtout !

Dumblebeetiquement
Mr Dumblebee

Vous pouvez retrouver M. Dumblebee chez lui à la Fabrique bien sûr, mais aussi sur Facebook !

Toutes les images de cet article appartiennent à © M. Dumblebee

 
Accueil Rencontres Autres rencontres Rencontre avec M. Dumblebee